plaidoirie

Pages: 2 (256 mots) Publié le: 9 octobre 2014
Un seul printemps dans l'année...et dans lavie, une seule jeunesse »
Simone de Beauvoir

Si nous avions à soutenir le droit que les gouvernements et lesrebelles ont pris de former « les enfants-soldats » voici ce que nous dirions :

Toutd'abord sachez qu'il est tout à fait normal de brutaliser les populations, demettre leurs villages à feu et à sang afin d'arracher les plus jeunes aux bras de leurs parents dans le but de lesenrôler dans les camps militaires. Là-bas, leursconditions de vie sont des plus honorables. En effet, chaque jour les officiers les lèvent à l'aube pour les aider à sculpter leurs frêles silhouettes en unphysiqueléonin. Lorsque ces tortures physiques prennent fin, les jeunes recrues sont récompensées par une maigre pitance. Puis pendant ce temps, les jeunes filles captivessont données en offrandesaux officiers militaires souvent plus âgés qu'elles. Ces jeunes filles feront offices d'épouses soumises à leurs maris et subissentconstamment les abus sexuels et la violence. Mais après tous lesmilitaires aussi ont le droit de se détendre !

Venons en aux jeunes garçons, lorsque ces derniersdeviennent incapables de suivre le rythme de vie militaire qui leur est imposé, leurs officierssupérieurs leurs administrent des drogues, puis d'autres formes demaltraitances s'ensuivent. Mais quoi de plus naturel comme traitement pour endurcir ces cœurs tendres. Ces ravisseurs d'enfants ontpour unique objectif d'annihilertoute forme de pitié ou de compassion dans le regard innocent de ces gosses. Ils seront par la suite placés en première ligne afin de servir de chair à canon aux
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Plaidoirie
  • Plaidoirie
  • Plaidoirie
  • Plaidoirie
  • PLAIDOIRIE
  • Plaidoirie
  • Plaidoirie
  • Plaidoirie

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !