Plan pour aube de rimbaud

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 2 (333 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 18 juin 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
PLAN DE COMMENTAIRE COMPOSE

Introduction
1) Une évocation féerique de l'aube
a) Le contraste ombre/lumière; vie/mort; mouvement immobilité
b) Le registre merveilleux
2) Un récit structurécomme un conte
a) Les indices typographiques et chronologiques d'un récit en plusieurs étapes.
b) La progression du récit : la progression de la lumière (et les figures de style qui assurent latransfiguration poétique de ce processus naturel).
c) Le changement du système d'énonciation et le sens qu'il permet de donner au dénouement du récit.
d) Signification symbolique de l'histoire?Conclusion.

CONCLUSION REDIGEE

Récapituler Rappelons pour conclure l'essentiel de ce que nous avons démontré. Cette évocation de l'aube est une sorte de conte. La description mêle étroitement desallusions réalistes (la description des différentes étapes d'un lever de soleil) et des ingrédients fantastiques rappelant l'univers des contes de fées. Le texte se prête à divers niveauxd'interprétation. Au niveau le plus simple, on peut y voir un simple jeu d'enfant : le narrateur se lance à la poursuite de la lumière qui gagne progressivement le paysage, et son imagination fertile lui persuadequ'il est lui-même le grand ordonnateur du spectacle de l'aube. A un niveau plus symbolique, on peut lire le récit de cette quête fantastique comme une allégorie de l'aventure poétique.
Elargir lepropos Ce poème en prose de Rimbaud entre dans la catégories de ces textes où s'expriment le ravissement, l'émerveillement du poète devant un spectacle de la vie ou de la nature. L'exaltationpoétique s'y libère dans le jaillissement des images. L'appel au surnaturel permet d'embellir la réalité quotidienne. Alors que la poésie lyrique exprime si souvent des sentiments mélancoliques, il s'agitici d'un lyrisme heureux, célébrant l'homme et la création, un lyrisme de l'enthousiasme et de la joie de vivre, que tempère malgré tout le plus souvent -comme dans Aube- le sentiment d'un...
tracking img