Poesie

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 3 (689 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 2 décembre 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
ROMANTIQUE :

La Courbe de tes yeux
La courbe de tes yeux fait le tour de mon coeur,
Un rond de danse et de douceur,
Auréole du temps, berceau nocturne et sûr,
Et si je ne sais plus tout ce quej'ai vécu
C'est que tes yeux ne m'ont pas toujours vu.
Feuilles de jour et mousse de rosée,
Roseaux du vent, sourires parfumés,
Ailes couvrant le monde de lumière,
Bateaux chargés du ciel et dela mer,
Chasseurs des bruits et sources des couleurs,
Parfums éclos d'une couvée d'aurores
Qui gît toujours sur la paille des astres,
Comme le jour dépend de l'innocence
Le monde entier dépend detes yeux purs
Et tout mon sang coule dans leurs regards.
Paul ELUARD, Capitale de la douleur, (1926)
ANALYSE :Le poème La courbe de tes yeux chante les yeux d'une femme mais qui ne se limite pasqu'au sens physique. Ici Eluard renoue avec le poème de courtoisie mais il y a une faille: l'homme dépend trop de la femme. Il reste malgré tout une distance entre l'art et la biographie.
15vers.10eme:10
1ere phrase: 12pied 11eme:9
2eme:8 12eme:9
3eme:11 13eme:9
4eme:1214eme:10
5eme:10 15eme:9
6eme:8
7eme: 9
8eme:8
9eme: 10___: rimes riche ____: rimes pauvre ____: rimes suffisante
SYMBOLISTE :

L'ennemi
Ma jeunesse nefut qu'un ténébreux orage,
Traversé çà et là par de brillants soleils;
Le tonnerre et la pluie ont fait un tel ravage,
Qu'il reste en mon jardin bien peu de fruits vermeils.
Voilà que j'aitouché l'automne des idées,
Et qu'il faut employer la pelle et les râteaux
Pour rassembler à neuf les terres inondées,
Où l'eau creuse des trous grands comme des tombeaux.
Et qui sait si les fleursnouvelles que je rêve
Trouveront dans ce sol lavé comme une grève
Le mystique aliment qui ferait leur vigueur?
- Ô douleur! ô douleur! Le temps mange la vie,
Et l'obscur ennemi qui nous ronge le...
tracking img