Politique etrangere

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 25 (6124 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 9 décembre 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Érudit est un consortium interuniversitaire sans but lucratif composé de l'Université de Montréal, l'Université Laval et l'Université du Québec à
Montréal. Il a pour mission la promotion et la valorisation de la recherche. Érudit offre des services d'édition numérique de documents
scientifiques depuis 1998.
Pour communiquer avec les responsables d'Érudit : erudit@umontreal.ca
ArticleMarie-Claude Smouts
Études internationales, vol. 22, n° 2, 1991, p. 267-278.
Pour citer cet article, utiliser l'adresse suivante :
http://id.erudit.org/iderudit/702838ar
Note : les règles d'écriture des références bibliographiques peuvent varier selon les différents domaines du savoir.
Ce document est protégé par la loi sur le droit d'auteur. L'utilisation des services d'Érudit (y compris lareproduction) est assujettie à sa politique
d'utilisation que vous pouvez consulter à l'URI http://www.erudit.org/apropos/utilisation.html
Document téléchargé le 13 November 2011 02:39
« L'Afrique dans la diplomatie multilatérale »
L'Afrique dans la diplomatie
multilatérale
Marie-Claude SMOUTS*
ABSTRACT — Africa in Multilatéral Diplomacy
The difficulties Africa isgoing through are illustrated inthegap between its
growing dependence on international authorities and the continuai weakening
ofthe means at its disposai to make itselfheard in thèse bodies. For twenty
years, Africa was caught up in the North-South dialogue. In the 1980s, the
breaking-offofthe dialogue and the breaking-up ofthe Third World depriued
it of means for collective action. The distinction between North Africa andBlack Africa hasgrown more pronounced as fîrst the globalization ofmarkets
and then the changes in East-West relations caused the latter to fall victim
toaprocess of double marginalization. International organizations consider
Subsaharan Africa to be a "welfare case" and reserve spécial treatmentfor it,
without loosening the external constraints bearing down on its economy. In
thèseconditions, a consensus seems to be developing which holds that
multilatéral diplomacy is not what's most important for Africa and that the
real question is to know how to involve the entire population in the development
process. There is thus a return to the overall issue of grassroot
organizations and essential needs as outlined in the 1970s.
Depuis les premières indépendances africaines, le mondea connu le
bouleversement complet et simultané de trois composantes majeures du
système international: les relations politico-stratégiques, les échanges
économiques et financiers, l'environnement. Les moyens classiques de
régulation n'ont pas suffi à maîtriser une telle évolution, accélérée dans la
décennie 80, et de nouvelles règles manquent pour un jeu d'interdépendance
où Ton voit lesforces économiques et sociales bousculer un peu partout les
pouvoirs de l'État tandis que se combinent dans le plus grand désordre
planétarisation des problèmes, polycentrisme de la puissance,
mondialisation de l'économie, dualisme de la croissance. Dans une quête
éperdue pour reprendre le contrôle de phénomènes qui leur échappent, les
États multiplient les rencontres multilatérales etcherchent de nouveaux
instruments de régulation à travers la coopération fonctionnelle, le régionalisme,
ou l'établissement plus ou moins réussi de directoires (les «cinq
Grands» du Conseil de sécurité, le G7, etc. ). De «conseils» en «conférences»,
de «comités du suivi» en «groupes consultatifs», de «sommets» en «réunions
ad hoc» les élites du monde entier, politiciens, diplomates, experts de toutenature parcourent la planète. Une telle mobilisation d'énergie, de temps
et d'argent introduit déjà une stratification entre les États : bien des pays
* Directeur de recherche au CNRS (CERI-FNSP), Paris.
Revue Études internationales, volume xxn, n"2, juin 1991
267
268 Marie-Claude SMOUTS
d'Afrique n'ont pas les ressources humaines et financières leur permettant
d'être présents partout....
tracking img