Pourquoi et comment articuler l'apprentissage de la lecture avec celui de la production d'écrits aux différentes étapes de la scolarité primaire

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 13 (3071 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 6 mai 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
S3 UE3: Compte rendu de lecture:

J'ai choisi de commenter l'article de Jacques Fijalkow intitulé « Pourquoi et comment articuler l'apprentissage de la lecture avec celui de la production d'écrits aux différentes étapes de la scolarité primaire ».
Cette article est un document envoyé au PIREF (Programme Incitatif de Recherche en Éducation et Formation) en vue de la conférence de consensus surl'enseignement de la lecture à l'école primaire qui a eu lieu des 4 et 5 décembre 2003. Cette conférence constituait une première dans le domaine de l'éducation.
Des enseignants, praticiens ont définis des questions auxquelles des chercheurs, spécialistes reconnus des disciplines travaillant sur la lecture, ont répondu d'abord par un texte d'une dizaine de pages, puis lors de la conférenceelle-même.
Ce sont également des praticiens, qui à l'issue de cette conférence, ont rédigé des recommandations professionnelles destinés aux acteurs.

L'article de Jacques Fijalkow fait partie d'un ensemble de 5 questions qui ont été posées lors de cette conférence. Les 4 autres étant:
Quelles sont les compétences et processus mobilisés par les élèves dans l'apprentissage de la lecture et del'entrée dans l'écrit à la maîtrise?
Comment organiser et planifier l'enseignement de la lecture aux différentes étapes de la scolarité primaire? Comment doser les différentes composantes de cet ensemble? Quel est la pertinence des différentes méthodes?
Comment faciliter, développer et évaluer la compréhension des textes aux différentes étapes de la scolarité primaire?
Quel obstaclesles élèves en difficultés rencontrent-ils dans l'apprentissage de la lecture? Comment analyser ces difficultés? Comment agir?

Jacques Fijalkow, pour le présenter brièvement, est docteur d'état de psychologie. Il est professeur de psychologie et de psycholinguistique à l'université de Toulouse-le Mirail. Il est aussi responsable de l'équipe de recherches universitaire en éducation et didactique(EURED) du centre de recherche en éducation, formation, innovation de Toulouse (CREFIT). Il est l'auteur de plusieurs ouvrages sur la lecture et l'écriture mais aussi sur la gestion de classe. Il en est venu à la lecture par la question des erreurs de langage en général pour en venir aux erreurs en lecture en particulier. Il s'est intéressé aux mauvais lecteurs eux-mêmes et de là aux raisonspouvant expliquer leurs difficultés. Il s'est donc intéressé d'une part à l'illettrisme et à sa prévention mais également aux élèves en difficultés de lecture. Suite à plus d'une vingtaine d’années de “recherche-action” en collaboration avec une équipe d’enseignants, Jacques Fijalkow a élaboré une démarche d’apprentissage de la lecture afin de mettre fin au rejet dont souffrent les enfants les moinsperformants dans le système scolaire. Cette démarche est centrée sur l’élève, que l’enseignant accompagne dans la construction de son savoir en mettant en place des situations d’apprentissage, en organisant les interactions entre enfants, en essayant de comprendre comment chacun avance dans les acquisitions de la langue écrite, en observant ses démarches et en repérant ses acquis surtout à partirdes productions écrites.

Cet article a été publié en décembre 2003, ils s'appuient donc sur les programmes de 2002 et non ceux en vigueur actuellement.

Pour résumer l'article, Il est d'abord important de distinguer les termes d' « apprentissage » et d' »enseignement ». Le premier concernant le phénomène se produisant du côté de l'enfant, le second du côté de l'adulte, donc ici du maître. Dece point de vue là, tout le monde s'accorde, en revanche comme le souligne Jacques Fijalkow, la relation qui existe entre les deux phénomènes les avis divergent et 3 positions se déclinent:
Une première position empiriste désignant l'enseignement comme la transmission du savoir de celui qui sait à celui que ne sait pas désignant ainsi l'apprentissage comme le reflet de l'enseignement. Le...
tracking img