Power point ide

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 6 (1288 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 22 mars 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Les Investissements Directs à l’Etranger

Intro

Les investissements directs à  l'étranger (IDE) sont le moyen de l'internationalisation des firmes. Ils consistent en des achats de titres d'entreprises par des agents non-résidents afin d'obtenir "un intérêt durable et la capacité d'exercer une influence dans la gestion". Ils peuvent prendre la forme d'une création d'entreprise, du rachatd'une entreprise existante, ou encore d'une simple prise de participation dans le capital d'une entreprise, à  condition que cela permette d'obtenir un pouvoir de décision effectif dans la gestion. Ainsi, la création par Danone d'une filiale en Chine (avec un partenaire chinois) est un IDE pour Danone (ce qui va se traduire par une sortie de capitaux de France et une entrée de capitaux en Chine).I Les firmes Multinationale et transnationale

a) Qu’est-ce qu’une entreprise multinationales

-Multinationales, plurinationales, transnationales.
-Ce que les multinationales ne sont pas.
- La multinationalisation des firmes

b) Les types de multinationalisations.

- Filiale relais et Filiale atelier

c) Les conséquences du développement des multinationales.- Le degré de contrôle et participation étrangère
- La délocalisation de la production
- Les paradis fiscaux et le commerce captif

II Présentation générale des IDE

a) Les différentes catégories d’IDE
• La création d'une entreprise ou d'un établissement à  l'étranger ; 
• L'acquisition d'au moins 10 % du capital social d'une entreprise étrangère déjà  existante ; • Le réinvestissement de ses bénéfices par une filiale ou une succursale située à  l'étranger ; 
• Les opérations entre la maison mère d'une firme transnationale et ses filiales (souscription à  une augmentation de capital, prêts, avances de fonds, etc.).

b) L’enjeux
Les IDE sont le moyen pour les firmes d'internationaliser leur processus de production. C'est donc par les IDE que seréalise la « mondialisation productive ». 
La décision d'investir à  l'étranger est généralement motivée par la recherche d'une fiscalité avantageuse, la qualité des infrastructures ou le niveau de qualification et/ou de coût des travailleurs du pays d'accueil et les « effets d'agglomération » (les entreprises s'implantent à  proximité d'autres entreprises). En revanche, la volonté de contournerdes droits de douanes ou d'économiser les coûts de transports semble peu importante.
Pour les pays d'accueil, les IDE sont, comme les investissements en général, un facteur de croissance (effet sur la demande globale, mais aussi effets sur les capacités de production).
• Dans les vieux pays industriels, les IDE peuvent être un moyen de relancer l'activité des régions industrielles endéclin, ce qui incite les Etats et les collectivités locales à  développer leur attractivité aux yeux des investisseurs étrangers.
• Pour les pays en développement, dans un contexte ou l'essentiel du commerce mondial est réalisé par les entreprises multinationales, les IDE sont un moyen de s'insérer dans la mondialisation et de stimuler les exportations. Les IDE sont aussi un moyen de bénéficier de« transferts technologiques » : les investisseurs étrangers amènent avec eux des procédés de production innovants, des méthodes d'organisation performantes et des savoir-faire qui se diffuseront progressivement à  l'ensemble du pays et doperont sa productivité. Le pays d'accueil aura ainsi bénéficié du progrès technique sans avoir eu à  le financer.
Pour le pays d'origine, les effets sont plusdifficiles à  évaluer : si l'IDE correspond à  une délocalisation, il peut y avoir, au moins dans l'immédiat, des suppressions d'emplois ; si l'IDE correspond à  une implantation qui aurait pu être faite dans le pays d'origine mais qui ne l'est pas, ce n'est pas non plus favorable à  l'emploi. Cependant, à  plus long terme, les IDE peuvent générer des exportations pour le pays d'origine et une...
tracking img