Projet de loi de cdd illimit é ou de pércarisation et paupérisation à durée indéterminées

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 7 (1733 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 15 juin 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
MARDI 27 AVRIL 2010 - CDD ILLIMITE OU PRECARISATION ET PAUPERISATION A DUREE

INDETERMINEE ?

La loi « Niane-Tounkara »

CONTRIBUTION - Le projet de loi sur la possibilité offerte au chef d’entreprises de recourir de manière illimitée au CDD occupe les débats ces derniers temps. Mais ceux qui l’on suscité à savoir respectivement Aminata Niane (Ministre Conseiller et non moins DG de l’APIXS.A) et Alassane Tounkara (Inspecteur du travail) sont loin de maîtriser le réalités sociologiques, socioprofessionnelles et mêmes économiques qui régissent les rapports de travail en milieu organisé.

Si la première est excusable car étant à des années de lumière de tirer le diable par la queue, le second quand à lui étonne par sa dissonance professionnelle. En ce sens qu’un inspecteur dutravail est à la base un contrôleur du travail. Son rôle est d’assainir et de contrôler le respect des acquis et droit sociaux en matière de droit social. Aussi, il doit veiller à ce que les nouveaux principes supplétifs qui régissent les rapports de travail en matière sociale ne soient pas plus contraignants et moins bénéfiques que ceux acquis auparavant par les travailleurs. Voilà ce que disentsommairement les dispositifs du code du travail en matière de droit social concernant la nature juridique des contrats de travail susceptibles d’être conclus. Le droit du travail et plus largement son corollaire social n’ont pas été inventés pour les chefs d’entreprises. Bien au contraire c’est un droit protecteur à l’égard du salarié. A défaut de ne pouvoir concevoir et élaborer par nous même desrègles ayant jalonné des siècles de hautes luttes qui ont permis des avancées significatives en matière sociale en France, soyons au moins honnêtes de ne pas jeter le bébé avec l’eau de son bain en copiant intelligemment. Si pire est de copier aveuglement…nous sommes tous contres : car ce ne sont pas les mêmes contingences culturelles, sociales et économiques qui régissent les rapports sociaux detravail entre la France et le Sénégal ; ignoble serait d’être tenté de copier cyniquement en ce sens que le CDD reconductible de manière illimitée ressemble fort au carcan du CNE (Contrat Nouvelle Embauche) et au CPE qui avaient soulevé des vagues de contestations féroces de la part de tous les segments de la population en France (étudiants, chômeurs, ouvriers, agents de maîtrise, cadres et même chefsd’entreprise) et qui avaient été à l’origine de l’impopularité de Dominique de Villepin et sa chute au moment de sa conquête du pouvoir dans son duel épique avec Sarkozy en 2005. Encore que le CNE, dans son carcan juridique impopulaire à l’époque était un CDI dans sa temporalité. Rappelons au passage que Le CNE avait pour objectif d’aider les petites entreprises de moins de 20 salariés en leurpermettant d’embaucher d’une manière plus simple et plus souple tout en offrant aux salariés des garanties et des contreparties connues à l’avance dans la mesure ou ce contrat serait rompu au cours des deux premières années suivant l’embauche. Par rapport au CDI, l’intérêt du CNE réside sur le fait qu’il déroge, pendant ces deux premières années, aux règles strictes du code du travail etparticulièrement à celles relatives au licenciement. De par ce fait, il simplifie considérablement la procédure de rupture du contrat de travail. Après ces deux années, le CNE est automatiquement aligné sur le contrat à durée indéterminée (CDI). Voyez vous bien avec le CNE c’est 2 ans de jungle entre salariés et employeurs. Par contre avec le CDD reconductible à volonté, c’est la paupérisation et la précarisationillimitée ! Ainsi, pensez vous que c’est le recours formel et légal et de manière illimitée au CDD qui va attirer les investisseurs et lutter contre le chômage déjà endémique au sénégal.

Pensez vous que l’instauration de cette loi résoudrait la question du chômage. Quelles sont les études d’impact socio catégorielles, socio professionnelles et sectorielles, démographiques qui ont été...
tracking img