Propagande nazie

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 2 (489 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 17 mai 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
La propagande nazie faisait partie des attributions du ministère du Reich à l'Éducation du peuple et à la Propagande, dirigé par Joseph Goebbels. Le parti nazi avait lui aussi son officine depromotion : laReichspropagandaleitung der NSDAP, également dirigé par Goebbels. La propagande nazie commença dès les années 1920. Mais avec l'accession au pouvoir d'Hitler, elle pouvait faire appel àl'État pour faire appel à tous les medium possible, attachant une importance particulière au sport et au cinéma. Celle-ci devint ainsi un élément fondamental de la Gleichschaltung, ou « mise au pas » de lasociété allemande, et devint un élément central du caractère totalitaire du régime.La propagande vise à imposer une doctrine à tout un peuple… la propagande agit sur l’opinion publique à partir d’uneidée et la rend mûre pour la victoire de cette idée.» C’est ce qu’écrivait Adolf Hitler dans son livreMein Kampf (1924), prônant pour la première fois l’utilisation de la propagande pour diffuser lesthèmes du national-socialisme – notamment leracisme, l’antisémitisme et l’antibolchevisme.
Après l'arrivée au pouvoir du parti nazien 1933, Hitler fonda un ministère de la Culture et de la Propagande duReich dirigé par Joseph Goebbels. Ce ministère avait pour mission de véhiculer la doctrine nazie par l’intermédiaire des arts, de la musique, du théâtre, des films, des livres, de la radio, desdocuments pédagogiques et de la presse.
La presse fut particulièrement active à diffuser les thèmes antisémites, alors que le nombre de films présentant ces thèses fut réduit. Certains films, comme Letriomphe de la volonté, document sur le congrés du NSDAP, de Leni Riefenstahl, faisaient l’apologie de Hitler et du mouvement national-socialiste. Ses deux films sur les Jeux olympiques de 1936 de Berlin,exaltaient la fierté nationale face aux succès du régime nazi.
Les journaux reproduisaient des caricatures antisémites très violentes. Der Stürmer (L'Aissaillant) fut l'organe le plus acharné....
tracking img