Propos sur le champs politique

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 8 (1808 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 23 mars 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Propos sur le champ politique.
P. Bourdieu.
C'est le titre et le thème d'une conférence prononcée par le sociologue Pierre Bourdieu, le 11 février 1999, dans le grand amphithéâtre de l'université de Lyon. Pierre Bourdieu y élabore, dans l'ouvrage qui a suivi, le concept neuf de " champ politique ", que l'on peut définir par ses structures et les rapports de forces internes que sa naturesuppose (lutte pour l'élection et le pouvoir dans le champ politique, par exemple). IL convient de faire une synthèse des caractéristiques principales de ce champ, et d'en souligner les points critiques possibles.
I. L'autonomisation du champ politique (limité cependant par le verdict électoral)
S'il est une caractéristique propre à tout champ, c'est sa tendance se renfermer sur lui même et surses membres. Dans le cas du champ politique, son accès suppose un certain nombre de conditions sociales: on remarque par exemple qu'un grand nombre de ceux qui, dans les enquêtes d'opinion, ne répondent pas aux questions entendues comme " politiques ", présentent des caractéristiques sociales communes: sexe, âge, niveau d'instruction, profession, temps libre, par exemple.
On peut constater eneffet que le discours dominant est produit, diffusé et imposé par des clubs, des commissions, des colloques, dits "autorisés", composés de membres au capital politique reconnu, c'est-à-dire de gens aux compétences professionnelles reconnues, au sein du champ, spécifiques à ce dernier. Bourdieu parle de "capital réputationnel", lié à la manière d'être perçu.
Cette déconnexion du champ politique dureste de la société, cette transformation en "microcosme" politique (expression empruntée à R. Barre) semble liée à une professionnalisation accrue ces dernières décennies du personnel politique et à une dépossession de la majorité. Les militants ont été remplacés par des professionnels qui "vivent de la politique en vivant pour la politique". Le champ politique est ainsi devenu autonome, il a sapropre loi, a en lui même le principe et la règle de son fonctionnement.
Bourdieu met en avant la tendance des appareils politiques, même dans les partis démocratiques ou les syndicats, à la concentration du pouvoir aux mains d'un petit nombre, une oligarchie, dont la légitimité tient à l'accumulation d'un fort capital politique. Mais cette autonomisation peut mener à ce que les intérêts despolitiques soient de plus en plus liés aux partis (qui leur donnent l'investiture et le poids nécessaire à l'obtention d'un fort capital politique) et que leurs actions soient liées à la reproduction du système en place, de l'appareil qui leur garantit une existence politique. Là-dedans se définissent des intérêts qui sont indépendants des intérêts des simples votants. Il existe des intérêts liés aujeu politique et parfois uniquement à lui. Ce phénomène de fermeture est aggravé par les journalistes, surtout les journalistes politiques, qui connaissent mieux le petit monde de la politique que les problèmes qui devraient y être débattus, et renforcent finalement ce phénomène en ne posant que des questions sur le "petit monde" de la politique, et non plus sur les enjeux fondamentaux de la lutte.Et plus le champ se constitue, plus il s'autonomise, comme on l'a vu, plus il se professionnalise, plus les professionnels ont tendance à regarder les profanes avec commisération. Le profane est par définition exclu du jeu du champ politique: c'est un présupposé tacite de l'ordre politique. Seuls les politiques peuvent parler politique, ont compétence pour en parler. Entre politiques il existeune complicité fondamentale, un accord sur le terrain de désaccord. Ils sont entre eux, sont tous au fait des pratiques, normes, valeurs et moeurs du champ dont ils font partie.
Mais le champ politique est cependant justiciable du verdict populaire: les hommes politiques et les partis sont obligés de s'ouvrir au public à intervalles réguliers. Cette fermerture du champ politique est donc...
tracking img