Protest songs

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 6 (1360 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 1 mai 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Fiche de Lecture
« Protest Songs : Those on the Top Forty and Those of the Streets », American Quarterly, Vol.22, No4 (Winter, 1970), pp. 807-823. Par R. Serge Denisoff.

Résumé de l'article :
Cet article a été publié en 1970, dans la revue académique, American Quarterly, journal considéré comme l'une des principales ressources concernant les études Américaines. L'auteur du texte, R. SergeDenisoff est le fondateur de la revue Popular Music and Society, créé en 1971 et qui publie des articles, des critiques littéraires ou musicales sur la musique populaire de n'importe quel genre, n'importe quelle période ou situation géographique tout en incluant des approches historiques, critiques, sociales ou culturelles.
L'article se concentre sur les « Protest Songs » et leur impact dans le« Top Forty » et sur la population. Il ne se limite aux classiques « Protest Songs » mais étudie aussi les chansons « de propagandes », les « freedom songs » ou encore les « labor songs ». Toutes ont en commun cette particularité de se détacher des musiques divertissantes de l'époque (années 60 - 70), pour préférer se concentrer sur le contenu et les paroles, qui avaient souvent des portéespolitiques ou critiques envers la société américaine des années 60.
L'article débute sur une constatation sociale : les chansons sont devenues avec le temps d'importantes armes dans la propagande et ont un impact indépendant par rapport à la scène politique. Certaines études sur les « Protest Songs » ont montré un rapport entre les chansons de propagande et les mouvements sociaux. Toutefois, l'impactsocial de ces chansons restaient limité à cause de l'isolation des scènes où les chansons étaient interprétées. Les audiences étaient presque exclusivement composées de membres d'unions militantes, de personnes contre la guerre et membres de People's Songs Inc. Cependant, tandis que ces artistes restaient socialement isolés (durant les années 50), un autre segment de la scène folk n'était pas ferméà la masse et aux médias et bénéficiait donc d'une couverture médiatiques : des chansons traditionnelles folk étaient présentées par des personnalités telles que Burl Ives, Oscar Brand etc. Les Weavers furent le premier groupe à atteindre le très convoité premier rang de « Country & Western Charts » et le « Hit Parade ».
Avant le « boom » de la Folk Music (qui a été déclenché par laréédition de « Tom Dooley » de Kingston Trio), celle-ci a connu des jaillissements irréguliers de succès. La folk music s'est faite connaître au grand public grâce à l'incorporation de « Negro Blues » dans le répertoire Folk. Les « Protest Songs » sont vite devenues un moyen d'expression personnelle du dédain pour les événements du début des années 60 (la guerre du Vietnam entre autre). L'un de cesinsoumis était Bob Zimmerman, alias Bob Dylan, qui depuis son premier concert à succès dans un Café de Greenwich Village, est passé par plusieurs styles musicaux : « topical song », « politic songs », « symbolic and expressionist songs », « rock'n'roll », « folk-rock »... Bob Dylan doit sa présence dans le Top 40 plus par ses qualités d'écriture que par capacités de chanteur. Ses premières compositionsont d'ailleurs étaient enregistrés par d'autres (tels que Peter, Paul & Mary).
Denisoff base ensuite toute la suite de son article sur un questionnaire adressé à des étudiants de l'Université de San Francisco sur la chanson « The Eve of Destruction », une « Protest Song » écrite par P. F. Sloan en 1965, plus connue pour avoir été chantée par Barry McGuire, et qui évoque les événementstragiques de l'époque et en particulier la guerre du Vietnam. Les différentes questions sont simples (Approuvez-vous la chanson ? Avez-vous envie de danser sur cette chanson ?) et permettent de déterminer l'efficacité de la chanson sur le public Américan. Les réponses apportées à ce questionnaire témoignent de l'engouement pour les « Protest Songs » mais aussi de leur aspect non-divertissant. De...
tracking img