Psycho

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 7 (1642 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 9 octobre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
PSYCHOLOGIE

INTRODUCTION:
I- NAISSANCE D'UNE PROBLEMATIQUE:⇒ Constat: « CE N'EST PAS PARCE QUE LES PROFS ENSEIGNENT QUE LES ELEVES APPRENNENT ! »
Et cela même avec les efforts du gouvernement par rapport aux effectifs des professeurs. C'est un problème récent sur la méthode d'enseignement, mais cette question est relativement ancienne (cf; Rousseau et son traité d'éducation L'Emile, 1762,dans lequel la nature de l'enfant est prise en compte : idée très novatrice + Célestin Frénêt dans les années 1930 : un instituteur qui a été gazé en 1914 et a perdu l'usage de la parole et a proposé une nouvelle méthode selon laquelle ses élèves s'auto-enseignent).
Le système éducatif français est une tradition pédagogique très ancrée où les élèves sont dans une position passive : on est dansl'attente de l'enseignement du professeur = résultat d'un long travail de l'éducation. Dans cette pédagogie traditionnelle, enseigner = apprendre : de la qualité de l'enseignement résulte la qualité de l'apprentissage.
Cet enseignement se fait en 3 temps:
le professeur, qui possède une vision globale du savoir, l'expose en le décomposant en parties plus simples.
L'élève va recomposer cesavoir grâce à ces parties simplifiées.
L'élève, au fil de sa scolarité, recompose ce savoir dans son ensemble suivant différents niveaux.

⇒ conséquences:
cela pose un problème de compréhension: en effet, seul le maître possède une vision globale du savoir. Donc les élèves ont du mal à recomposer ce savoir par rapport aux apports qui lui sont proposés (c'est comme un puzzle : ils ontles pièces mais n'ont pas accès au modèle). Ce savoir n'a aucun sens pour eux et est rabaissé à un pur élément scolaire (quelle est la finalité de ces apports ?!).
l'enseignement est construit de façon chronologique : apprendre puis comprendre. Cependant, la majorité des enfants ne s'inscrivent pas dans cette durée car on a perdu cette notion d'attente, cette capacité à se différer dans letemps. Nous sommes dans une société de l'immédiateté : si l'enfant ne comprend pas vite, il «  zappe ».
l'apprentissage admet un rapport trop technique. L'exposé du professeur est suivi de son application immédiate dans les exercices. Du coup, les enfants s'inscrivent dans ce rapport technique : ils parviennent à réussir leurs exercices dans l'immédiat, savent appliquer ce qu'ils sont en traind'apprendre, mais dans une optique plus longue, ne savent pas l'appliquer, s'en servir au quotidien ou le ressortir et savoir l'utiliser plus tard ( problème du transfert). En 6ème on est dans un autre rapport, c'est donc un passage très délicat.
L'architecture d'une leçon pour le professeur va du complexe au simple. C'est l'inverse pour les enfants. Pour lui c'est un problème de recomposer cesavoir par rapport aux schémas qui sont les siens. Il se retrouve seul dans cette recomposition (question des devoirs à la maison et donc de l'égalité des chances). Par conséquent, l'enfant se tourne vers ses parents, ce qui pose des problèmes : les parents n'ont pas les mêmes méthodes (cf. problème des méthodes expertes ) alors l'enfant est déstabilisé et apprend pas ou mal car il est perdu. Lesparents n'ont pas forcément toutes les compétences pour l'aider (problème de langue,... : l'école doit alors l'accompagner dans cette recomposition du savoir.
L'enseignement repose sur le « contrat républicain » : les professeurs se doivent d'être instituteurs de la république et donc de sa pensée. Le fonctionnement républicain ne voulait pas distinguer les différents types de population maisvoulait une seule nation unie. (aussi les petits arabes apprenaient et donc croyaient que leurs ancêtres étaient des gaulois blonds!). L'enseignement doit prendre en compte cette hétérogénéité.
L'enseignement français fonctionne en cône où le professeur est en haut et diffuse son savoir à ses élèves situés en bas. Apprendre devrait donc construire des connaissances en dehors du sujet en...
tracking img