Psychologie

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 9 (2020 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 7 décembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Les lois de la gestion du temps

Introduction

Dans notre monde actuel, tout est structuré, codifié, régit comme un coucou suisse. Le temps de travail n’est pas une exception.
En effet, si l’on observe comment les individus utilisent leur temps à disposition et des conséquences que cela entraîne, on peut en déduire une généralité à la fois logique et évidente. Cela parait normal, si l’onregarde le caractère type des hommes qui tend vers la simplicité, la rationalité et une réduction de certains de nos actes.
Plusieurs grands scientifiques, ont quantifiés ces observations pour en faire des « lois ».
Ces lois ne s’appliquent, bien sûr, pas qu’à la gestion du temps de travail mais également à d’autres activités, comme l’économie par exemple.
Il est intéressant de comparerl’application de ces lois dans ces deux domaines souvent apparentés, d’en faire une synthèse et d’en tirer les similitudes ou les différences.
.

Les sept lois générales du Temps

▪ Loi de Parkinson

« Une tâche nécessite toujours tout le temps dont on dispose pour l’effectuer»

▪ Loi de Pareto

«  L’essentiel prend 20 % du temps, de l’espace…, l’accessoire 80% »▪ Loi de Murphy

« La tartine tombe toujours du côté beurré » ou « la loi de l’emmerdemement maximal »

▪ Loi d’Illich

«  Au-delà d’un seuil de travail horaire, le temps passé n’est plus efficace. »

▪ Loi de Carlson

« Faire un travail en continu prend moins de temps qu’en plusieurs fois »

▪ Loi de l’Ecclésiaste

« Il y aun moment pour tout, et un temps pour chaque chose ! »

▪ Loi de Douglas

« Dossiers et documents s’entassent jusqu'à remplir l’espace disponible pour leur rangement »

Ces lois vous permettront de faire une remise en question de votre temps utilisé.

Chacune de ces lois ne font pas l’objet d’une étude pointue comme nécessiterait une loi au sens juridique. Elles peuventêtre simplement démontrées par des études de cas tirés de la vie quotidienne de chacun d’entre nous.

Loi de Parkinson

Vous arrive-t-il souvent de ne pas utiliser tout le délai dont vous disposez pour un travail ? Par exemple, si vous avez un travail à accomplir pour dans une semaine, utiliserez-vous toute la semaine pour le faire, ou simplement les quatre premiers jours ?

Cetteloi a été énoncée en 1958 par le professeur C. N. Parkinson, qui donna son nom à celle-ci.

Un exemple pour vous la faire comprendre :

Dans l’entreprise Losttime, un manager est chargé d’étudier le lancement d’un produit sur le continent asiatique. Pour cela son chef lui donne un délai d’un mois et dix employés. Fier et confiant de son team, notre manager fait la réflexion suivante :« Cinq de mes gars peuvent aisément faire ce job en un mois, donc si j’en ai dix cela va donc me prendre la moitié moins de temps…ainsi il me faudrait que deux semaines pour finir le travail qu’on m’a demandé… »
On peut se dire que le chef a donc tout à y gagner avec ce manager. Cependant celui-ci rajoutera tout ce qu’il faut de séances, de réunions, pour que le travail dure effectivement un mois.On peut tirer deux choses de cette loi, d’une part que beaucoup de managers, de chefs de projets, ou nous même s’acquittons de tâches inutiles pour remplir le délai convenu. D’autre part, on remarque que les tâches intermédiaires visant à réduire un temps de travail, ne font en fait qu’augmenter la durée et ce, souvent de façon volontaire.

Loi de Pareto

Cette loi fut remarquéepar l’économiste et sociologue italien Villfredo Pareto (1848-1923). Dans un premier temps cette loi s’applique au domaine économique, mais l’on constate également que son application dans la gestion du temps est tout à fait démontrable.

Pareto constata que la répartition des revenus dans la société n’était pas équitable, 20% de la population concentrait 80% des revenus.

On peut...
tracking img