Qu'est ce qu'une " crise " ?

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 12 (2947 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 18 juin 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Qu'est ce qu'une crise ?

Il nous suffit simplement d'allumer la télé trônant au milieu du salon, s'y placer aux alentours de 20 heures et assister à ce qui nous tient lieu d'informations pour entendre continuellement le même titre : « La crise ». Cette banalisation de la crise, que l'on applique surtout au domaine économique depuis quelques années, laisse supposer une négativité formelleintrinsèque à la crise, destructrice d'un ordre sans rien assurer de la suite, laissant seulement en retour le fardeau d'une reconstruction. Cependant, bien qu'une large fraction des mouvements politiques donnent crédit à cette vision négative, d'autres voient dans cette crise l'issue attendue d'un système que l'on a laissé se développer et ainsi, l'occasion (et non pas le « fardeau ») de reconstruiresur des bases plus saines. Ces considérations sur la crise illustrent l'ambiguïté de ce phénomène, de ce moment de rupture facteur d'angoisse.

Le temps se caractérise par ces moments critiques, moments de crises qui semblent indiquer une rupture nette, distinguant par la-même un avant et un après. En permettant ainsi une distinction essentielle dans la temporalité, on retrouve un sens de laracine grecque du mot crise (krirein) comme distinction, c'est à dire une séparation nette et repérable de la durée. Le temps s'apparente au chronos grec : sur fond de l'aîon (de durée) et rythmé par des kaïroï (instants). C'est là que prend tout le sens de la crise, par rapport au temps : la crise doit-elle être comprise comme un facteur de désordre temporel, en faisant surgir un instantperturbateur, ou au contraire comme un facteur d'ordre donnant toute sa réalité au temps ? Comment comprendre l'apparition d'un tel moment de renversement ? La crise, justement par cet aspect de renversement qui peut apparaître pour certains comme destructeur, est ce moment critique qui permet une mise en perspective du temps de l'habitude et offre par conséquent des possibilités de critiques originales.Quelle valeur pouvons-nous donc donner à la crise ? Comment s'articule-t-elle dans la temporalité ? Comment caractériser ce moment ?

Nous avons en nous l'expérience directe de la durée, qui doit être prise comme une donnée immédiate de la conscience. Le temps est ainsi perçu comme durée pure, sans coupure possible. L'instant que nous pouvons être amenés à penser, comme le serait une crise, n'estalors qu'une coupure artificielle aidant à une pensée schématique. Pensée schématique voulue et créée par l'intelligence, qui est ramenée ici à immobiliser le temps (par nature pourtant immobilisable), au vu de son inaptitude à suivre le « vital » d'une insondable profondeur. Dans cette conception du temps comme durée, on peut néanmoins considérer certains instants. Ces instants particuliers, queBergson nomme « élans vitaux » dans L'évolution créatrice, solidarisent la durée, en portant le passé dans l'avenir et en concrétisant l'avenir par le passé. L'instant, dans la pensée bergsonienne, est ce qui solidarise le passé et l'avenir. Ces instants ne sont alors que des néants, des faux présents : le passé et l'avenir sont intimement liés dans l'élan vital et il faut prendre le temps comme unbloc unique, une durée pour pouvoir en saisir la réalité. Dans son ouvrage, Bergson détaille une évolution de l'histoire biologique, marquée par des crises biologiques. Ces crises biologiques, les « élans vitaux », sont justement des élans solidarisant la durée, des puissances de temps concentrées, reliés entre eux par des intervalles de développement, et c'est en saisissant le temps dans sonensemble que l'on peut en comprendre la logique, et non pas en s'intéressant uniquement à l'élan vital. L'instant bergsonien est une impulsion de l'être dans son devenir, ne peut être saisi à part : il prend sens dans une totale continuité.
La vie peut alors recevoir des instants, connaître des crises, mais c'est fondamentalement par la durée qu'elle prend tout son sens. Il y a donc une certaine...
tracking img