Quel place pour l'afrique dans la mondialisation?

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 9 (2191 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 16 juillet 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Cah. O.R.S.T.O.M.. sér. Sci. hum., vol. VIII, no 1 - 1971.

CROISSANCE DÉMOGRAPHIQUE ET CROISSANCE ÉCONOMIQUE EN COTE D'IVOIRE*
J. L. BOUTILLIER

Les trois principales caractéristiques de la croissance démographique en Côte d’ivoire sont : un taux d’accroissement naturel élevé, une immigration massive en provenance des états voisins, une augmentation de la population différenciée suivant lesrégions et suivant le milieu rural ou urbain. Tandis que les deux dernières sont spécifiques de la Côte d’ivoire, puisque principalement liées à sa croissance économique, la première de ces caractéristiques est valable pour la plupart des pays de l’ouest africain, et en est une donnée constante depuis le début du XX’ siècle : les structures socio-économiques impliquent principalement le nonmalthusianisme des sociétés ouest africaines ; la paix coloniale et les progrès de la situation sanitaire liée à une certaine médecine de masse (éradication de la maladie du sommeil notamment à partir de 1930) ont créé les conditions pour que ce non malthusianisme se traduise par des taux d’accroissement naturel élevés (1) de l’ordre de 1 % autour de 1920, de 1,5 % autour de 1940 et de 2,l % pour Iapériode 1950-1965 : la population d’origine passant ainsi d’environ 1 600 000 habitants en 1920 à environ 2 000 000 en 1945 et à environ 3 000 000 en 1965 (2). L’immigration est un phénomène historiquement ancien pour la Côte d’ivoire : depuis longtemps par exemple, les Dioula originaires du Mandé, région appartenant aujourd’hui à la République du Mali, tiennent dans leurs mains une partie ducommerce de détail et la presque totalité du commerce de la viande et du poisson séché. Pourtant cette population étrangère n’était encore que de quelques milliers dans les années 1920, originaires principalement du Mali et de la Guinée : les migrations n’ont pris de véritable importance qu’à partir du développement des cultures de cacao, de café et de banane dans les années qui ont suivi la deuxiemeguerre mondiale. L’emploi par les planteurs ivoiriens de manœuvres agricoles, pour la plupart d’origine voltaïque, s’est répandu très rapidement surtout dans le Sud-Est et le Sud de la Côte d’ivoire. La création et l’extension de grandes exploitations agricoles gérées selon des normes modernes et produisant la banane, l’huile de palme et l’hévéa ont été rendues possibles aussi grâce au recrutement demain-d’œuvre d’origine non ivoirienne dans une proportion qui dépasse souvent 90 % (39. Parallèlement à cette migration proprement rurale, les migrations en milieu urbain se sont développées à un rythme rapide, entraîné par la croissance exceptionnelle qu’ont connue la plupart des villes de Côte d’ivoire depuis 25 ans. Une analyse plus détaillée à la fois qualitative et quantitative de cesmigrations tant en

* Point 3b : 3/COTE D’IVOIRE. (1) INSEE Coop&ation : Etude de synthèse des enquêtes démographiques en Afrique francophone. Paris 1963. (2) L. ROUSSEL : Côte d’ivoire 1965. Population Ministère du Plan pp. 2.5-27. (3) Exemples de la SODEPALM et de la Société Africaine de Plantations d’Hév6as.

74

J.L. BOUTILLIER

milieu rural qu’en milieu urbain sera faite dans lesparagraphes suivants : au total, la population africaine d’origine non ivoirienne qui était d’environ 100 000 personnes en 1950, c’est-à-dire 4,5 % de la population totale est passée en 15 ans, c’est-à-dire en 1965 à’ environ 1 000 000 personnes soit environ 25 % de la population totale (1). L’autre caractéristique de la croissance démographique de la Côte d’ivoire, étroitement liée avec sa croissanceéconomique, est son aspect différentiel : loin d’être homogene, la croissance demographique se révele tres variable : selon deux principaux critères : le milieu écologique et l’urbanisation ; critères qui d’ailleurs comme on le verra plus loin ne sont pas indépendants.

URBANISATION,

DÉVELOPPEMENT

RURAL

ET

CROISSANCE

É~ONOMCQUE

Le développement exceptionnel des villes de...
tracking img