Quelques notions pascaliennes

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 6 (1279 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 15 juin 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Quelques notions Pascaliennes.
Les trois ordres (= domaines, règnes) :
- L'ordre du corps = ceux qui sont attachés à la grandeur charnelle ou matérielle : les riches, les rois- l'ordre de l'esprit = ceux qui sont attachés à la grandeur intellectuelle : les savants, les philosophes- l'ordre de la charité = ceux qui sont attachés à la grandeur spirituelle : le christ, les saints, les vraischrétiens.Les deux premiers ordres sont attachés à des réalités profanes, le troisième est attaché à une réalité surnaturellefragment 280 : "le cœur a son ordre, l'esprit le sien qui par principe est démonstration. Le cœur en a un autre. On ne prouve pas qu'on doit être aimé en exposant les causes de l'amour ; cela serait ridicule. Jésus-Christ, Saint Paul, ont l'ordre de la charité, non de l'esprit,car ils voulaient échauffer (= le toucher pour inviter à prendre des décisions), non instruire"
Les trois types d’êtres :
- Dieu- le Christ- Les hommes
Les trois catégories d’hommes :
- le peuple : qui n'a pas le pouvoir de discerner le vrai du faux, le juste de l'injuste. Il confond l'être avec le paraître : par exemple, selon le peuple, la naissance donne aux Grands des mérites réels, ceque prouve leur parure extérieure : fragment 82 : "Cet habit, c'est une force" ; l’habit donne la force, donc le droit = l'apparence donne le pouvoir donc la légitimité : "Il est dangereux de dire au peuple que les lois ne sont pas justes, car il n'y obéi qu'à cause qu'il les croit justes [...] comme il faut obéir aux supérieurs non parce qu'ils sont justes mais parce qu'ils sont supérieurs"fragment 62 - les demi habiles : ont le pouvoir de discerner : les Grands sont des êtres comme les autres, leur éclat vient de leur parure, de leurs richesses, non de leur nature, il n'y a donc aucune raison de les honorer : ce sont ceux à qui le peuple fait allusion dans le fragment 82 : "On ne veut pas que j'honore un homme vêtu de brocatelles, et suivi de sept laquais". Les demi habiles remettentaussi en cause la justice et le pouvoir du roi : "On ne choisit pas pour gouverner un bateau celui des voyageurs qui est de la meilleure maison." fragment 28- les habiles : se résignent et acceptent l'ordre politique et social et se soumettent aux lois, ils rejoignent ainsi le peuple mais leur démarche est différente. Le peuple accepte l'ordre des choses par ignorance, par coutume, ou parce qu'ilssont abusés par l'imagination, les habiles, eux, par raisonnement. Par exemple, si on veut choisir un roi parce qu'il est le plus vertueux, plusieurs prétendront être celui-là, alors il est plus sage de choisir selon des critères incontestables : le fils aîné du roi, il n'y aura pas de dispute.
Chaque catégorie donne un sens différent au monde- l'ordre du monde repose sur le paraître = l'être = lavérité pour le peuple- l'ordre du monde ne repose pas sur le paraître car le paraître n'est pas l'être pour les demi habiles- l'ordre du monde ne repose pas sur le paraître puisqu'il n'est pas l'être mais il faut feindre de le croire pour le habiles.Fragment 83 : "Le peuple honore les personnes de grande naissance ; les demi habiles les méprisent disant que la naissance n'est pas un avantage dela personne mais du hasard. Les habiles les honorent, non par la pensée du peuple, mais par la pensée de derrière (= après réflexion)[...] Ainsi se vont les opinions succédantes du pour au contre selon qu'on a de lumière"
Ils ont chacun une attitude politique différente :- soumission aveugle pour le peuple => la paix civile- contestation pour les demi habiles => la révolte, la guerre civile-soumission par défaut pour les habiles => la paix par compromissionLes trois limites de l’homme :
- limite physique : il est limité dans le temps- limite intellectuelle : il est incapable de savoir et / ou d'ignorer avec certitude- limite morale : il est écartelé entre deux aspirations opposées : le Bien et le Mal.Les trois attitudes face à la condition de l’homme :
Rappel : condition de...
tracking img