Rapport de st

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 8 (1860 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 7 décembre 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
ageRAPPORT DE STAGE

RUZINDANA WILSON Stage a eu lieu à Rouen dans l’entreprise mutant 3EME 5

Remerciements

Je tiens à remercier le responsable du stage, pour m’avoir permis de travailler dans leur
Entreprise, ainsi que pour m’avoir soutenu et guidé à travers ce stage.
Je remercie également toute l’équipe du mutant en particulier Frank et Didier , pour leur bonnehumeur et leur générosité, m’ayant permis d’effectuer ce stage
Dans de bonnes conditions.
Enfin, je remercie mes amis et mes proches pour m’avoir soutenu, ainsi que mon père et ma mère de m’avoir encourager.

Contenu
RAPPORT DE STAGE 1
Remerciements 2
I. INTRODUCTION 2
II. PRESENTATION DE L’ENTREPRISE 2
1. Le Mutant 2
2. Le Hard discount 2
III. MON STAGE 2
1. MA MISSIONS 21.1. MA FONCTION 2
1.2. OBJECTIF 2
1.3. DESCRIPTION DES TACHES 2
1.4. PLANNING TYPE 2
2. MES ACQUIS 2
2.1. MES ACQUIS PERSONNELS 2
2.2. MES ACQUIS PROFESSIONNELS 2
IV. CONCLUSION 2

I. INTRODUCTION

J’ai choisi d’effectuer mon stage de 3eme dans le hard-discount car ce secteur emploie l’été un grand nombre de stagiaires pour des tâches d’exécution. J’ai donc décidé de postulerau mutant à Rouen, ville dans lequel ma famille vit et travaille. Cet établissement connaît l’été une très forte fréquentation, en raison de son emplacement stratégique près d’une station de métro .Il emploie 5 personnes toute l’année et jusqu’à 10 en période estivale. J’ai eu la chance d’être reçu par le Directeur de ce Mutant, ingénieur de formation, et donc très au fait des impératifs d’unstage d’exécution. Ce dernier m’a donc engagé en tant qu’employé libre-service, du 10 mai au 14 mai. Ma mission principale consistait en la réception des livraisons et la mise en rayon des produits.

II. PRESENTATION DE L’ENTREPRISE
1. Le Mutant

Créé et lancé par
Les Coopérateurs
De Normandie – Picardie en 1986,
LE MUTANT fait en sorte de réduire les prix au maximum pour lespersonne en manque d’argent .



Dans un monde en pleine évolution,
Le mouvement coopératif a su
S’harmoniser à son environnement
Économique et commercial.
Pour cela, il n’a pas hésité à réactualiser ses principes fondamentaux, et à privilégier certaines de ses missions, sans oublier l’esprit qui fait sa force :
« Rendre service et défendre les intérêts des consommateurs »

2. Le Harddiscount

Un hard-discount (ou maxi discompte en français) est un magasin libre-service à prédominance alimentaire qui se caractérise par des prix en dessous de la moyenne, une petite surface de vente et un assortiment de produits restreint (moins de 1 000 m² pour moins de 1 000 produits).

Lancé en 1948 en Allemagne par les frères Albrecht, fondateurs d'Aldi, le maxi discompte connaît unessor depuis la fin des années 1960 en Allemagne avec des enseignes comme Lidl, Norma et Aldi, puis à la fin des années 1980 dans d'autres pays européens.

Le principe du maxi discompte repose sur un assortiment limité, de marque propre ou non, une maîtrise des coûts de fonctionnement et une simplification des processus.
Ceci implique une mise en scène - présentation, animation - limitée et uneplus grande polyvalence du personnel par rapport aux supermarchés de même taille.
La maitrise des coûts vise à fidéliser les clients par le prix en appliquant des taux de marque bas, par rapport aux commerces de proximité et aux magasins de même taille.
Le business model ainsi construit permet à de petites structures avec une zone de chalandise restreinte de prospérer contrairement à celui deshypermarchés, basé sur des économies d'échelle qui a besoin d'une plus grande zone.

Le marché [modifier]
Les enseignes de maxi discompte ont connu des années de croissance soutenue en France, au moins depuis la crise économique de 1993 jusqu'en 2004, année au cours de laquelle elles ont atteint une part de marché de 13% des grandes et moyennes surfaces[1]. Depuis 2004, leur part de marché...
tracking img