Rapport de stage en maison du rhone

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 19 (4552 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 30 avril 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Sommaire ó

Introduction…………………………………………………………………………………..………………………p 3-4

I) A la découverte de l’institution………………………………………………………………….p 5 à 10

1. Un peu d’histoire………………………………………………………………………………………..p 5

2. L’équipe de la MDR de Saint-Fons……………………………………………………………...p 6

3. Les différentes missions du service enfance…………………………………………..…p 7 à 9
a. Les mesuresadministratives……………………………………………………………..p 7
b. Les mesures judiciaires………………………………………………….……………….…p 8
c. Les autres mesures……………………………………………………….…………………..p 8-9
4. Le financement………………………………………………………………….……………………p 10

II) Mon vécu de l’expérience……………………………………………………………….…………..p 10 à 15

1. D’un point de vue personnel…………………………………………………………………..…p 10 à 12

a. Les pointspositifs……………………………………………………………………………..p 11

b. Les difficultés rencontrées………………………….………………………………………p 12-13

2. Deux situations marquantes……………………………….…………………………………………p 13 à 15

a. Le cas de Sophia…………………………………………..……………………………………p 13-14

b. Entretiens en vue d’un agrément d’adoption...…………………………………….p 14-15

III) Problématisation del’expérience………………………………..……………………………….p 16

Conclusion………………………………………………………………………………………………..…………….…p 17

Annexe…………………………………………………………………………………………………………………..p 18

• Quelques chiffres clés

• Convention de stage

iNtRODUCtiON à

Mes recherches de stage ont débuté par une envie, celle de travailler avec une amie de ma sœur, Gwenaëlle , assistante sociale à la Maison du Rhône de Saint-Fons.

En effet, lors de mon orientation, j’ai longuement hésitéentre le métier de psychologue et celui d’assistante sociale. Je me suis cependant tournée vers des études de psychologie car elles m’ouvraient plus de portes, en outre cela ne m’empêchait pas de passer des concours par la suite si je le souhaitais. Ce stage me permettrait donc de me conforter dans mes choix. De plus, la diversité culturelle et sociale du public accueilli en Maison du Rhône nepouvait que m’être qu’enrichissante. Enfin, voulant plutôt me spécialiser par la suite avec un public d’enfants, le service enfance dans lequel elle travaillait correspondait à mes attentes professionnelles futures.

Ma démarche a été celle-ci : j’ai pris contact avec Gwenaëlle lors du troisième semestre, qui m’a alors dit qu’il n’y aurait aucun problème et qu’il faudrait juste que je luiprécise les dates et la durée de mon stage. Je l’ai donc re-contactée au mois de janvier. Elle m’a alors informé qu’elle avait changé de service, et, ne connaissant pas encore bien son fonctionnement ni ses collègues, elle ne pouvait pas me prendre en tant que référente. Elle m’a alors proposé d’en parler avec ses collègues pour savoir s’ils avaient la possibilité de me gérer.

Suite àcela, elle m’a contactée au mois de février pour me dire qu’il n’était plus possible de prendre des stagiaires par le biais de connaissances et qu’il fallait rédiger une lettre de motivation qu’elle transmettrait alors à sa responsable Mme F. Ma lettre de motivation prête, je l’ai faite parvenir à Gwenaëlle qui l’a transmise à sa responsable début mars. J’étais donc dans l’attente d’un appel.N’ayant toujours pas de nouvelles à la mi-mars, j’ai joins Gwenaëlle pour savoir où cela en était, elle m’a alors répondu qu’il y avait une commission stagiaire début avril et que ma demande serait vue à ce moment là, le stage pouvant démarrer très rapidement après cette date. Mi avril, n’ayant toujours pas de réponse positive, j’ai préféré par sécurité débuter de nouvelles recherches auprès d’une cousinede mon père, psychologue clinicienne à Paris pour m’assurer un stage. Quelques jours après, j’ai reçu un appel de la directrice de la Maison du Rhône de Saint Fons, Evelyne , me disant que ma demande avait été acceptée et que ma référente serait Marie-Ange , assistante sociale au service enfance. La semaine suivante, je débutais mon stage....
tracking img