Rapport de stage

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 9 (2005 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 19 décembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
SOMMAIRE

I – PRESENTATION DE L’ENTREPRISE

Fiche d’identité 3
Organigramme 5
Historique 4

II – L’ETUDE

Présentation développée de l’étude choisie 6

III - CONCLUSION

Conclusion finale du stage 9

IV – REMERCIEMENT

Remerciements à l’entreprise et à la tutrice 10

V – ANNEXES

Documents vus et analysés pendant mon stage 11

[pic]

FICHE D’ IDENTITE

➢Raison Sociale :
S.O.G.E.C.C , avec comme statut juridique : S.A

Adresse :
12 Rue Yves Toudic
75010 PARIS

➢ Tél/télécopie :
Téléphone : 01.53.72.72.72 (standard)
Télécopie : 01.53.72.72.73

➢ Secteur d’activité :
Société d’Organisation, Gestion, d’Expertise et de Contrôle Comptable.

➢ Nombre de salariés :
Il y a environ 50salariés dans le cabinet.

➢ Horaires de l’entreprise :
Du lundi au vendredi 9h - 13h et 14h - 17h30 (sauf vendredi : 17h)

➢ Logiciels utilisés :
Word Excel
Ciel Compta, Dia, Louma II (logiciels comptables)

➢ Organigramme du service :

ORGANIGRAMMES

Les 3 organigrammes de SOGECC

Organigramme du social, de l’entretien, du secrétariat et del’accueil :

[pic]

Organigramme de la comptabilité :

[pic]

Organigramme du juridique :

HISTORIQUE

- 1961 :

Création du cabinet S.O.G.E.C.C., en Algérie, dirigé par Messieurs Robert ATLAN et Jacky GHENASSIA

- 1962 :

Transfert du siège social en France, à Paris

- 1975 :

Début de la phase d’expansion de la société qui augmente son effectif et agranditses locaux

- 1989 :

Cession des actions détenues par Messieurs Robert ATLAN et Jacky GHENASSIA à Messieurs Jean-Claude HAGEGE, Pierre GHENASSIA et Michel ROENBLUM.
Création d’un service spécialisé dans l’audit et le commissariat aux comptes.

- 1994 :

Reprise de la clientèle de deux cabinets comptables. Environs 120 dossiers à traiter. La S.O.G.E.C.C.agrandit ses locaux pour y installer les salariés des deux anciens cabinets.

- 2000 :

Le cabinet gère environ six cent dossiers pour un chiffre d’affaires H.T. annuel de l’ordre de vingt millions de francs

- 2009 :

Le cabinet est passé de cent vingt dossiers, en mille neuf cent quatre vingt quatorze, à environ neuf cents cinquante dossiers en quatorze ans. Les dossierssont traités par plus de cinquante salariés.

[pic]

Présentation développée de l’étude choisie

➢ Nom de la Tache effectuée

➢ Les documents utilisés

Les différentes factures de ventes et d’achats
Les bordereaux de charges sociales
Les relevés bancaires
Les rapprochements bancaires

➢ Logiciels utilisés

Le logiciel dépend de où ont été saisies lesdifférentes factures. Il peut y avoir Louma II, Dia ou Ciel compta (3 logiciels de comptabilité différents). Mais ils sont couramment enregistrés sur dia ou ciel.

➢ Problèmes rencontrés

Il y a couramment des clients qui oublient d’envoyer une partie du relevé bancaire.
D’autres qui oublient d’envoyer les relevés de leurs cartes bancaires
Et nous rencontrons aussi des soucis quand ily a des remises de chèques avec des clients différents et que nous possédons pas le justificatif remise de chèques avec le détail des chèques à encaisse
Développement de la tâche

Le rapprochement bancaire est une vérification entre les pièces saisies dans notre compte 512 et notre relevé bancaire. A la fin du mois, le cabinet doit vérifier que les opérations enregistrées dans notre compte debanque 512 avec celles enregistrés par la banque.
L’entreprise réalise le rapprochement du compte bancaire 512 avec le relevé du compte tenu par la banque. Il faut vérifier que les opérations ont bien été enregistrées à la même date et qu’il n’y a pas d’erreurs d’imputation qui auraient pu se produire lors de l’enregistrement.

A la suite des modifications il suffit de pointer le crédit...
tracking img