Rapport de stage

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 24 (5942 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 25 avril 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
[pic]

REMERCIEMENTS

INTRODUCTION

I- CADRE GENERAL DE L’ACTIVITE DU BACK OFFICE

1- STRUCTURE ORGANISATIONNELLE DU BACK OFFICE
2- CADRE REGLEMENTAIRE DE L’ACTVITE DU BACK OFFICE
3- OUTILS INFORMATIQUES
4- REPORTING REGLEMENTAIRE/ ET INTERNE
5- CHIFFRES CLES DE L’ACTIVITE DE MARCHE AU 30/08/03

II- LES OPERATIONS DU MARCHE MONETAIRE
1- LE TRAITEMENT DESAVANCES EN PENSION
2- LES OPERTIONS DE REPRISE DE LIQUIDITE
3- LES OPERATIONS DE TRESORERIE AVEC LES BPR
4- LES OPERATIONS DE TRESORERIE INTERBANCAIRES

III- LES OPERATIONS DU MARCHE DE CHANGE
A- LES OPERATIONS DE CHANGE INTERBANCAIRES
B- LES OPERATIONS DE CHANGE AVEC LA CLIENTELE
C- LES OPERTAIONS DE SWAP
D- REEVALUATION DES POSITIONS DE CHANGE ET CALCUL DURESULTAT DE CHANGE

IV- LES OPERATIONS DU MARHCE OBLIGATAIRE
1- LES PRODUITS DU MARCHE OBLIGATAIRE
2- LE MARCHE PRIMAIRE ET SECONDAIRE DES BONS DE TRESOR

V-DETERMINATION DES FACTEURS RISQUES LIES A L’ACTIVITE DU BACK OFFICE

ANNEXES

Introduction :

Le secteur bancaire joue un rôle prépondérant dans l'économie marocaine. Il a connu diverses réformes qui en fontaujourd'hui un système moderne, adapté aux besoins de la société comme à ceux des entreprises. Tous les services et produits bancaires modernes sont proposés par les principales banques du pays.
Actuellement, ce secteur est en pleine expansion grâce aux différents bouleversements réglementaires qu’a connu ces dernières années en l’occurrence :
• la levée, par les autorités monétaires, del’encadrement du crédit.
• la libéralisation de l’ensemble des intérêts débiteurs et créditeurs.
• l’adoption de règles prudentielles permettant un contrôle adéquat de l’activité bancaire;
• l’adoption de normes internationales, notamment le ratio "Cook", actuellement   « Mc dounough » correspondant à la couverture de l’ensemble des risques bancaires par des fonds propres.
Il s’agit désormaiset de plus en plus, d’un mouvement continu intégrant les banques dans un processus de compétitivité à l’échelon mondiale.
C’est dans ce cadre qu’il faut situer les entités de la Banque Centrale Populaire, essentiellement celles qui interviennent directement sur le marché des capitaux, à savoir la Salle des Marchés.
Dans ce qui suit, je me propose de présenter l’activité de la salle des marchés etplus particulièrement du Département back-office qui prend en charge le traitement et le contrôle de toutes les opérations négociées au niveau de la salle (front office).

I- CADRE GENERAL DE L’ ACTIVITE DU BACK OFFICE :
1- Structure organisationnelle du back office/ salle des marchés :
▪ Rattachement hiérarchique :
Le back office est une entité autonome, organisé de la même manière quele front office, c'est à dire en desks l'obligataire, le change, et la trésorerie dirham et dont les principales tâches sont:
• Réévaluation des positions de change, détermination et comptabilisation des résultats de change ;
• Vérification de la prise en charge de toutes les opérations traitées au niveau du front office ;
• Communication du reporting réglementaire à BAM ;
•Rôle d’interlocuteur du Front-Office auprès des autres fonctions BCP.
Ainsi, le back office de la Salle des marchés prend en charge l’ensemble des opérations suivantes :
• La gestion et la comptabilisation des opérations de la Salle des Marchés (change, monétaire et obligataire) ;
• La gestion et la comptabilisation de l’abonnement des charge et produits ;
• La valorisation duportefeuille titres de placement ;
• Le Reporting réglementaire et interne.

Pour parvenir à réaliser ses tâches, le Back-office dispose d'une logistique matérialisée par l’application de traitement (EVOLAN TREASURY, ) en plus des applications software(Access, Excel)

Département Direction

Suite aux dispositions...
tracking img