Rapport de stage

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 18 (4364 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 12 mai 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
[pic]

REMERCIEMENTS

INTRODUCTION

PARTIE I – PRESENTATION DU CREDIT POPULAIRE DU MAROC

1. Définition de la banque

1. missions du CPM

2.Banque Centrale Populaire

3.Banques Populaires Régionales

PARTIE II – PRESENTATION D’UNE AGENCE BANQUE POPULAIRE- Agence EL HANA

1. Le canal agence bancaire

2. Organisation d’une agence banque populaire

3-distinction front office- back office

4- systèmes d’exploitation

PARTIE III - FONCTIONNEMENT DE L’AGENCE EL HANA

1-Dscription des fonctions exerées au sein de l'agence ELHANA

B- Les opérations du back office

1.La compensation

2.Les travaux de fin de journée

CONCLUSION

Je tiens tout d’abord à remercier ma nouvelle famille LE CREDIT POPULAIRE DU MAROC qui m’a accordé cettechance de travailler ,surtout de le faire dans un contexte professionnel ; motivant et descent.

Je souhaite exprimer ma profonde reconnaissance à : Monsieur BAHADDOU (chef d’agence El Hana), , M SAISSI SOUFIANE chef de caisse à EL Hana qui m’ont bien accueilli au sein de leurs équipes.
Mes remerciements vont aussi à Madame NAKRI BADIAA Madame MICHAOUI AZIZA pour leurs suivi , directives etconseils.
Je souhaite remercier plus particulièrement tous LES FORMATEURS DE L' ISTA HAY HASSANI 1 M ,eskipour leur esprit collaborateur ainsi que pour leur confiance.

[pic]

Dans un monde en perpétuel changement, les mutations qui sévissent dans les différents secteurs d’activité engendrent de nouvelles opportunités mais requièrent une faculté d’adaptation permanente.
L'économienationale, assise sur des facteurs de croissance internes, a connu depuis 2005 une croissance de 5 % et plus du PIB grâce à la politique des grands travaux mis en marche dans le pays et qui a concerné le secteur du logement, des infrastructures,.Le budget d'investissement de l'Etat a presque doublé, entre 2002 et 2008, pour s'établir à 45 milliards de DH.
Le contrôle des changes et lalégislation régissant l'activité bancaire ont fait en sorte que la crise financière internationale n'impacte pas le système financier national, qui est resté isolé des perturbations financières internationales.
Par ailleurs ,l’impact de la crise sur l’économie réelle sera très léger. La baisse de l’activité et de la consommation chez les partenaires du Maroc devra se traduire par un recul de la demande enproduits et services marocains. Cet effet limité, expliqué par la faible intégration de notre économie à l’économie mondiale, devra se traduire par une baisse entre 5 et 10 % des ventes marocaines à l’extérieur.
C’est dans cet environnement ; fluctuant et incertain ; que le Crédit Populaire du Maroc devra batailler pour se positionner en tant que leader dans le métier de la banque.
Eneffet, le Groupe Banque Populaire a su diversifier son offre en proposant une panoplie de services adaptés aux besoins de ses clients et ce pour investir et couvrir l’ensemble des secteurs de l’économie. Chacune de ses actions contribue à faire du Groupe Banque Populaire l’acteur incontournable en matière d’accompagnement et de développement des projets, quelles que soient leur nature et leurenvergure.

J’ai l’immense plaisir d’appartenir à cette pyramide qui est le Crédit Populaire du Maroc.
Sélectionnées parmi des centaine
s de candidats venus de tout le Maroc, les nouvelles recrues ont pu bénéficier d’une période de formation riche d’éléments théoriques mais surtout d’apports pratiques fruit de l’expérience des anciens agents du CPM.
Ce modeste travail va essayer desynthétiser mes débuts dans l’institution ; des connaissances acquises lors du cycle de formation jusqu’aux acquis pratiques de mes journées en agence

1- Définition de la Banque

Le premier décret qui définit la banque est comme suit :
« Est considérée comme banque toute entreprise qui fait profession habituelle de recevoir du public, à titre de dépôts ou autrement, des fonds qu’elle...
tracking img