Rapport lafarge achats et logistique

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 20 (4860 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 16 juin 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Réalisé par :
Benjilali Omar

Année Universitaire : 2010/2011

[pic]

Remerciements……………………………………………………….3 

Introduction…………………………………………………………..4 

Chapitre1 : Présentation de l’entreprise

1.1. Présentation de Lafarge au Maroc…………………………5
1.2. Présentation de Lafarge Meknès…………………………..7
1.3. Etapes de production duciment…………………………..11
Chapitre2 : Réalisation du projet
2.1. Introduction……………………………………….14
2.2. Définition du Mesh………………………………..14
2.3.Le principe du Mesh……………………………….14
2.4.Le mode WDS……………………………………..15
2.5. Avantage des réseaux mailles sans fil…………….17
2.6.Mise en place d’un réseau mesh Lafarge Meknès...17

[pic]

[pic]

[pic]
[pic]

B. Implantation❖ Dans le ciment 4 usines :

▪ Bouskoura 

▪ Meknès

▪ Tétouan

▪ Tanger

Capacité de production : 3850 M T
Ventes de ciment : 3,35 M T
Part du marché : 41,57%
❖ Dans le bétons prêt à l’emploi

▪ Casablanca

▪ Rabat et Salé

▪ Meknès

▪ Berrichid, etc.….

Dans le plâtre : LAFARGE PLATRES
Dans les granulats : GRAVEL MAROCChiffre de 2001

C. EVOLUTION ET PROGRESSSION

• Au niveau social :Le Groupe participe activement au développement de ses salariés et à la vie des communautés qui l’entourent à travers les richesses qu’il crée ,par les emplois qu’il procure, par la formation qu’il dispose, mais aussi par les actions sociales éducatives et culturelle qu’il soutient c’est sur ce principe que Lafarge inscrit sapolitique d’emploi.

• Au niveau Economique : Les résultats de l’an 2000 ont connus une progression très significative. Cette croissance résulte du progrès de l’ensemble des branches du groupe (ciment, plâtre, bétons).Elle s’explique tout d’abord par une orientation des marchés (volume et prix) généralement favorable pour l’Europe occidentale et l’Amérique du Nord. la croissance desrésultats s’explique également par les succès des nombreuses actions entreprises pour contrôler les couts et obtenir partout des améliorations et des performance opérationnelles.

• Au niveau Commercial : Les volumes vendus au Maroc (3 millions de tonnes) ont été quasiment stables par rapport à 1998. Les augmentations de prix et les économies significatives de coûts de production ont permis aurésultat de progresser par rapport à 198. Ce qui a influencé le niveau de consommation du ciment au Maroc.

1.2 Présentation de LAFARGE Meknès

A. Historique

La cimenterie de Meknès se trouve au Nord de la ville à proximité immédiate de Hay Soussi et loin de la route principale Meknès Fès.
Dénommé CADEM (ciment Artificiels de Meknès), l’usine a démarré en 1952 avec une seule ligne deproduction à voie humide d’une capacité de 400 tonnes par jours, depuis, l’événement suivant se sont succédés :
▪ En 1971, extension des capacités productives avec l’installation d’un nouveau four de 650T/J.

▪ En 1985, conversion du procédé voie humide en voie sèche, tout en augmentant la capacité de production qui atteint 1500 tonnes par jours ;

▪ 1993 : démarrage d’une nouvelle lignede cuisson ; contrat clé CADEM four avec un pré chauffeur simple, d’une capacité de 1200 tonnes par jour.

Depuis 1997, la CADEM est devenue LAFARGE Meknès et faisant partie du groupe Lafarge. Plusieurs améliorations techniques ont été réalisées pour augmenter le niveau de production.
Toujours à la recherche des améliorations et de l’augmentation du rendement de ses installations et de leurexploitation ; Lafarge a lancé un vaste programme d’économie qui se résume comme suit :
▪ Substitution u combustible solide (charbon et coke de pétrole) au fuel.

▪ Installation d’un nouveau broyeur à ciment.

▪ Montage d’un filtre à manche en aval du four protéger l’environnement.

▪ Modification du pré calcination four pour protéger l’environnement en...
tracking img