Recherche

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 7 (1562 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 27 mars 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Amr EL MAHALLAOUI

Science et Vision du Monde

“ Comment peut-on observer les planètes?”

“All human discoveries seem to be made only for the purpose of confirming more and more the Truths contained in the Sacred Scriptures.”
“Sir William Herschel [1738-1822]”
[pic]

Le plan:

1- À propos des planètes.
2- Lesplanètes du système solaire visibles a l’œil nu.
3- L’observation des autres planètes (Lunettes astronomique, télescopes, satellites.)
4- L’existance d’une planète habitable.

L’œil est le premier outil d’observation du monde. La vision reste toutefois limitée à un périmètre et à une gamme d’échelle réduite. Grâce aux progrès scientifiques et techniques, ces contraintes sont progressivementtombées : la loupe a permis d’observer des détails invisibles à l’œil nu, les lunettes astronomiques et les télescopes ont donné l’accès à de grandes distances, les ballons dirigeables et autres avions ont mené un travail d’observation depuis les airs. Aujourd’hui l’utilisation de techniques très variées comme la microscopie et les images satellitaires permet une vision inédite du monde en révélantun système aux dimensions infiniment petites ou infiniment grandes.
L’objectif de ce thème est d’explorer différents outils et techniques scientifiques permettant d’approcher la notion d’image et de comprendre comment ces images aboutissent à une vision du monde.

Une planète est un corps céleste orbitant autour du Soleil ou d'une autre étoile de l'Univers et possédant une masse suffisante pourque sagravité la maintienne en équilibre hydrostatique, c'est-à-dire sous une forme presque sphérique.

La définition scientifique rigoureuse, d'une part veut qu'on réserve le nom de « planète » aux objets du système solaire (dans les autres cas, on parle d'exoplanètes), d'autre part exige que ce corps céleste ait éliminé tout corps rival se déplaçant sur une orbite proche (cela peut signifiersoit en faire un de ses satellites, soit provoquer sa destruction par collision). Ce dernier critère ne s'applique pas aux exoplanètes. On estime que le nombre de planètes dans notre seule galaxie est de 1 000 milliards.

Selon cette définition (qui fut approuvée le 24 août 2006 en clôture de la 26e Assemblée Générale de l'Union astronomique internationale (UAI) huit planètes ont été recenséesdans le système solaire : Mercure, Vénus, la Terre, Mars, Jupiter, Saturne, Uranus et Neptune (les quatre premières étant des planètes telluriques alors que les quatre suivantes sont des géantes gazeuses).

En même temps que la définition d'une planète était clarifiée, l'UAI définissait comme étant une planète naine un objet céleste répondant à tous les critères, sauf l'élimination des corps surune orbite proche. Contrairement à ce que suggère l'usage habituel d'un adjectif, une planète naine n'est pas une planète. On compte actuellement cinq planètes naines dans le système solaire : Cérès, Pluton, Makemake, Haumea et Éris. Cependant il est possible que cette liste devienne plus longue que celle des planètes.

La liste des planètes a fortement varié au gré des découvertes et nouvellesdéfinitions de l'astronomie. La Terre n'est considérée comme une planète que depuis la reconnaissance de l'héliocentrisme (position centrale du Soleil), Pluton et Cérès furent classées comme planètes en premier lieu lors de leur découverte… La définition de l'UAI a non seulement permis d'exclure de manière claire de tels objets, mais est aussi suffisamment restrictive pour que l'existence d'uneplanète qui aurait jusqu'ici échappé aux observations soit improbable.

A l'œil nu il est possible de voir les planètes. Pour observer des planètes avec des jumelles ou une lunette de 60 mm, un site sans pollution lumineuse n’est pas nécessaire. On peut sans problème en observer quelques une en pleine ville, car les planètes sont suffisamment brillantes pour ne pas être affectées par la...
tracking img