Reecritures

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 9 (2022 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 28 février 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
De nombreuses œuvres, notamment les tragédies antiques qui donnent lieu à des mythes, sont réécrites au fil des siècles. On pourrait penser à un exercice de style commun à tous les écrivains : faire ses preuves en imitant le style des plus grands, mais comment expliquer alors que le public les lise. Quel plaisir pouvons-nous tirer de la lecture d'une réécriture, outre le simple plaisir de larépétition ? Nous axerons notre réflexion sur les deux facettes apparentes de la réécriture : tout d'abord son aspect comique, que développent certaines ?œuvres, puis son aspect plus sérieux, qui s'inscrit dans des enjeux polémiques ou philosophiques.

La réécriture présente tout d'abord un aspect comique pour le lecteur. L'auteur établit avec le lecteur un jeu de références à l'œuvre originale quiporte au rire. En effet, l'auteur de la réécriture veut se servir de l'? Œuvre comme d'une base à partir de laquelle il puisse exercer son art. Aussi, à la différence du plagiat, l'auteur ne tente t-il pas de dissimuler sa source d'inspiration mais au contraire de l'afficher, afin de donner tout son sens son projet de réécriture. De cette manière, le lecteur ne cessera de faire des rapprochementsentre les deux ?œuvres, et tirera du plaisir, à travers le rire, à relier l'une ou l'autre action avec sa nouvelle forme. Ce jeu de références peut se dérouler à plusieurs niveaux : aussi bien au plan événementiel ou psychologique que sur le simple plan du style. L'auteur procède alors à un pastiche, que le lecteur ne peut savourer qu'après avoir lu l'original. Ainsi, l'Oulipo, lorsqu'il écrit Lacimaise et la fraction, procède à une réécriture de la fable de La Fontaine, à travers la méthode S+7. Mais le lecteur ne peut apprécier la virtuosité de la réécriture - ni même son intérêt - s'il ne connaît pas la fable d'origine. En lisant le poème, c'est la fable que l'on entend, et c'est le décalage de sens entre l'un et l'autre qui nous fait sourire. L'?œuvre qui naît d'une réécriture est doncindissociable de l'?œuvre d'origine, puisque son intérêt réside dans leur confrontation. Mais cet aspect comique peut aussi naître d'une transposition temporelle.

Le comique de la réécriture réside aussi dans l'inattendu du cadre spatio-temporel. En effet, l'auteur transpose l'action de l'?œuvre originale dans un autre cadre spatio-temporel, qui n'a rien à voir avec le précédent. Ainsi, ilcrée un décalage qui porte au rire, puisqu'il s'impose la contrainte d'écrire une action identique dans un contexte différent. Ce travail d'imagination - qui consiste à accorder les gestes originels dans un monde nouveau - peut amener l'auteur à tourner en dérision l'?œuvre originale. C'est le principe de la parodie, autre registre dans lequel s'inscrit la réécriture. L'auteur grossit les traitscaractéristiques de l'?œuvre originale, notamment à travers le décalage avec le contexte, et en souligne le caractère absurde. De cette manière, Jean Anouilh écrit La Cigale, où il reprend la situation de base de La Fontaine, mais fait aller la cigale chez le renard, « spécialisé dans les prêts hypothécaires » Les écarts de situation entre les deux versions créent le rire. Le plaisir de la lecturenaît donc du décalage créé entre l'action originale et le nouveau cadre social. Un traitement de ce décalage peut amener l'auteur à parodier l'?uvre qu'il transpose. Dans la même optique, l'auteur peut non pas transposer l'?uvre dans son contexte, mais dans son registre.

La réécriture peut aussi s'opérer par un changement de registre de l'?uvre originale. En effet, l'auteur transpose ainsi unetragédie antique, par exemple, en une comédie moderne. Ce procédé, qui se rapproche de la parodie par la nature des effets qu'il entraîne, tourne en dérision l'?uvre originale car il trahit, en quelque sorte, la pensée de l'auteur. Ainsi, dans La Machine Infernale, Jean Cocteau présente, à l'Acte I, Tirésias et Jocaste qui entrent en scène avec un dialogue comique aux nombreuses allusions....
tracking img