Religion

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 7 (1590 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 1 avril 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Sujet : Une société peut - elle se passer de religion ?

Dès l'apparation de l'homo sapiens sapiens, surgissent avec lui des productions culturelles : l'art, la religion... comme autant de phénomènes unniversels. Un simple regard sur la langue nous montre à quel point la religion fait partie intégrante de nos sociétés. L'on peut s'en apercevoir à travers des expressions telles que "Mon Dieu !"ou encore "Oh my godness !", cela caractérise bien sa valeur universelle. La religion est un fait culturel, c'est un besoin humain qui propose une marche à suivre. Ainsi l'on peut se demander si une société est capable de se passer de religion ? La réponse à la question dépend d'abord de la définition de certains termes : une "société" est une relation entre des personnes qui ont ou qui mettenten place quelque chose en commun, une association d'individus qui constitue le milieu où chacun s'intègre.Les sociétés humaines, organisées selon des institutions mobiles, véhiculent une culture. La "religion" est la reconnaissance de l'être humain d'un pouvoir ou d'une puissance supérieure de qui dépend sa destinée et à qui obéissance et respect sont dus. La religion c'est le sentiment que l'hommene s'est pas donné lui-même l'existence, qu'il dépend d'un Être qui le dépasse infiniment. Mais la religion est - elle la caractéristique de toutes sociétés ? Après avoir vu la part critiquable de la religion, nous nous attacherons à son côté "incontournable", omniprésent, ses atouts, pour enfin aboutir sur une réflexion plus personnelle.

Beaucoup ont eu tendance à critiquer la religion etses aspects, ses manières de "soumettre" les croyants. Parce que cela peut être cela quelque part, une certaine soumission à une divinité. En effet, l'une des premières causes de l'angoisse chez l'homme repose, selon Epicure dans La Lettre à Ménécée, sur l'inquiétude religieuse et les superstition. L'homme a constament peur, et craint les Dieux. Ainsi, ils ont peur de leur comportement, de leurmanière d'agir, de leur désir, peur de commettre le pêché, que ceux - ci ne plaisent pas aux Dieux, ne respectent pas leurs lois et principes et que par la suite ils soient punis dans leur vie, que cela ai des conséquences néfastes ou encore châtiés après leur vie. Cela ne s'arrête pas là. Les croyants vont jusqu'à une certaine vénération des Dieux pour attirer leurs bonnes grâces et leur bénédiction,et cela en leur faisant offrandes, prières répétées. Les hommes font tout cela pour en aucun cas, contrarier les divinités qui pourraient être même jaloux du bonheur des mortels, ils pensent ainsi que ce serait également une des causes du malheur des hommes sur terre. La religion peut être également assimilée à une doctrine puisqu'elle impose, met en place des règles à respecter, comme par exempleles 10 commandements de Moïse : "Je suis l'Éternel, ton Dieu, qui t'ai fait sortir du pays d'Égypte, de la maison de servitude. Tu n'auras pas d'autres dieux devant ma face." C'est ainsi que certains hommes se conduisent, par une conduite dictée, agissant tels des robots, par soumission, comme des esclaves.
Ce que ne prennent pas en compte ces personnes soumises à la religion, ce sont les faitsnaturels que la science, elle, peut expliquer plus rationnellement. En effet, si l'on prend un exemple d'une violente tempête, un religieu ayant pêché auparavant et n'ayant pas la conscience tranquille prendra pour argent comptant les conséquences néfastes de cette tempête comme punition sévère des Dieux, alors que cette tempête n'est que le résultat de forces naturelles aveugles et indifférentesaux hommes, ce n'est en somme qu'un phénomène naturel pouvant arriver à n'importe qui. La religion peut alors enlever quelque part le bonheur à qui croient en une divinité et qui y mette corps et âme, par des superstitions, des angoisses répétées et interminables, vivre constament dans la peur n'est pas la voie que l'on pourrait conseiller à quiconque voudrait atteindre le bonheur.
Selon...
tracking img