Revision

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 9 (2100 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 25 juin 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
COURS DE FRANÇAIS
QUELQUES FIGURES DE STYLE COURANTES (1) 1. LES FIGURES DE SUBSTITUTION : LE DETOUR
La métonymie Procédé Le procédé de la métonymie consiste à ne pas nommer l’être ou l’objet évoqué, mais à le désigner par un autre nom que le terme ordinaire, qui lui est logiquement proche, parce qu’il s’agit de son contenant, de sa cause, de son origine, de son instrument ou de son symbole.Effets La métonymie permet une désignation plus imagée et une concentration de l’énoncé. Elle est fréquente dans la langue parlée. Exemples • Boire [le contenu d’] un verre (le contenant pour le contenu). • Attraper la mort (l’effet pour la cause). • Voir le dernier Coppola (l’auteur pour l’oeuvre). • Quelle mauvaise langue ! (une partie physique pour une qualité morale). • L’Allemagne a attaqué laPologne. Saint-Etienne a battu Lyon. C’est un Don Juan (nom propre pour un nom commun = antonomases), etc. • Une voile à l’horizon. • Le Maillot Jaune du Tour de France. • Une mauvaise langue. • Vivre sous le même toit (dans les 4 cas, la partie pour le tout) • La capitale de la France. • Le roi des animaux. • L’auteur des Fleurs du Mal.

La synecdoque

La synecdoque constitue un casparticulier de la métonymie : on emploie alors, pour parler d’un être ou d’un objet, un mot désignant une partie de cet objet (la partie pour le tout). La périphrase désigne un être ou un objet en utilisant un groupe de mots, souvent imagés, au lieu du mot précis. Elle est involontaire lorsqu’on ne retrouve plus un nom ou un nom qu’on a « sur le bout de la langue ».

La synecdoque contribue à donner unevision fragmentée, « impressionniste » de la réalité représentée. Attire l’attention sur une qualité. Elle a souvent valeur d’euphémisme (p. ex. « technicienne de surface » pour femme de ménage).

La périphrase

2. LES FIGURES D’AMPLIFICATION ET D’INSISTANCE : L’ACCUMULATION
a - La répétition Procédé La répétition consiste à reprendre plusieurs fois le même mot ou le même groupe de mots.L’anaphore se manifeste par une série de répétitions située en tête de phrase ou de vers. Il s’agit d’une variante de la répétition. L’accumulation consiste à faire se succéder plusieurs termes. On parle de gradation lorsque ces termes se succèdent dans un ordre progressif, d’intensité croissante [ou décroissante]. L’hyperbole consiste à utiliser des termes trop forts, exagérés. Elle permet d’allerau-delà de la pensée pour en renforcer l’expression, le plus souvent dans le sens de l’augmentation, parfois dans celui de l’atténuation. Effets Les répétitions rythment la phrase, soulignent un mot, une obsession ou donnent de l’emphase. L’utilisation en est fréquente dans les chansons. L’accumulation produit un effet d’amplification. La gradation crée un effet de dramatisation. L’hyperbole crée uneemphase. Le procédé est courant dans la langue familière. Fréquent dans la publicité, il peut – selon les cas - devenir un cliché. Exemples « Partout l’image idée, partout la pensée fleur, partout les fruits. » V. HUGO « Paris brisé, Paris martyrisé, mais Paris libéré .» Ch. DE GAULLE « On tue un homme : on est un assassin. On en tue des millions : on est un conquérant. On les tue tous : on est unDieu. »
J. ROSTAND

b - L’anaphore (ou reprise) a - L’accumulation b - La gradation L’hyperbole (ou amplification)

• Un cortège de souffrance, de deuil, d’espoir, de joie et de peur. • Plus méchant, plus laid, plus immonde. « Va, cours, vole... et me venge. » CORNEILLE • Adorer un mets. • Mourir de faim / de froid / de peur. • Dire mille fois. • Coûter une fortune. • Couper les cheveux enquatre • Prendre ses jambes à son cou. « Mon premier film était si nul qu’aux Etats-Unis, dans sept Etats, on l’a utilisé pour remplacer la peine de mort. » W. ALLEN « S’il n’y avait pas de Pologne, il n’y aurait pas de Polonais ». A.
JARRY

Le truisme [de l’anglais true « vrai »] La tautologie

Le truisme est une vérité si évidente qu’elle ne méritait pas d’être énoncée, dans certains...
tracking img