Rire

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 4 (777 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 27 mars 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Essai Le rire est une façon de s’exprimer, de montrer ce que l’on ressent. A ce jour on a arrive à rire de tout même si chaque personne est différente et donc n’a pas lesmême ressentis.
Dans cecorpus Pierre Siankowski tiré d’un article du label Rouge de 2004 exprime que l’on peut rire de tout oui mais pas avec n’importe qui. Jean Gabriel Fredet dans un article du 14 avril 2010 interroge unhumoriste qui exprime son ressenti sur le rire. Véronique Brocard dans un article du 31 décembre 2008 parle de l’humoriste Stéphane Guillon et de son humour noir. Puis pour finir la caricature de Plantude 2009 exprime que l’on peut se moquer de tout même deshommes politiques.
Ce sui nous amène à ce demander si on peut rire de tout ? 
Après avoir parlé des humoristes français nous allons voirpourquoi il nous fond rire et la différence qu’il y à entre eux.

La France est d’ôté de plusieurs humoristes avec un humour différent. Ils ont tous un but plus ou moins différent. 
Pierre Siankowski   Le passage aux deux autres documents du corpus va nous permettre d’aborder un autre aspect.
On peut, au final retenir que le rire est un métier qui, à travers les temps, s’est exercé de manièresdiverses selon les buts poursuivis ou les moyens employés mais aussi selon l’état d’esprit plus ou moins moqueur, intellectuel, politique etc de l’humoriste.
A la question : « Peut-on rire de tout ?», l’humoriste français Pierre Desproges répondait, de façon presque définitive : « On peut rire de tout, oui, mais pas avec n’importe qui. » La question, qui fleure bon la dissertation de philosophie,est régulièrement posée dans le débat public français, et les histoires les « moins drôles » provoquent parfois des poursuites judiciaires. 

Si la législation française est plutôt tolérantevis-à-vis de l’humour, qui jouit comme toute forme artistique de la primauté donnée à la « liberté d’expression » dans la Constitution, encore faut-il pouvoir justifier qu’il s’agit bien toujours de cela...
tracking img