Risques industriels

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 55 (13536 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 2 septembre 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Contrat Finalisé pour le Commissariat Général au Plan 2003-2004

APPREHENSION ET PREVENTION DES RISQUES INDUSTRIELS

Pierre PICARD, Sophie CHEMARIN
THEMA, Université de Paris X – Nanterre et CEPREMAP

Novembre 2004

INTRODUCTION GENERALE

Si la fin des années 70 a été marquée par des événements catastrophiques divers (accident chimique à Seveso en 1976, marée noire causée parl'Amoco-Cadiz en 1978, accident nucléaire de Three Miles Island en 1979) qui auraient du inciter les agents à un réexamen des raisonnements organisationnels et en particulier de la nature même du risque, aucune réelle réflexion ne fut alors entamée sur les nouveaux risques industriels, sans doute du fait du faible nombre de pertes humaines subies. Dans les années 80, les milliers de victimes dues àl'explosion d'un grand stockage de gaz en banlieue de Mexico, au désastre de Bhopal ou encore à l'explosion de la centrale nucléaire de Tchernobyl, ont permis de transformer le message d'alerte en alarme mais ont été surtout encore une fois l'illustration du désengagement des autorités publiques comme des industriels dans la gestion de ces situations catastrophiques (Lagadec (2002)). Une vingtained'années plus tard, l'explosion de l'usine chimique AZF à Toulouse, en septembre 2001, soulève à nouveau des interrogations, non seulement sur l'adéquation des règlementations existantes en matière de sécurité industrielle, mais également sur leur application. Si le risque industriel n'est certes pas un risque nouveau, son appréhension et sa prévention restent aujourd'hui encore un réel défi pour lessociétés modernes, qui semblent désemparées et n'ont pas été capables, au cours des années récentes, de développer les bons outils de gestion des risques illustrés par ces événements dramatiques. L'explosion de l'usine toulousaine est un message d'alerte, d'un danger réel qui peut se réaliser encore aujourd'hui dans les pays les plus développés. Face à un tel constat, il convient de poser laquestion de l'adéquation des réglementations et de leur application, mais aussi de déterminer et d'analyser en profondeur les causes de cette incapacité relative des sociétés modernes à limiter et appréhender les risques industriels majeurs. "Plus jamais ça, ni ici, ni ailleurs": répondre à une telle attente invite par conséquent à intégrer de nouvelles interrogations et pistes de réflexion dansl'analyse du risque industriel et de sa réglementation. A l'étude même des caractéristiques d'un tel risque doit s'ajouter aujourd'hui l'analyse des comportements et des choix des individus ou des entreprises. La question du développement industriel invite à développer la réflexion, d'une part, sur l'impact

2

de l'expansion des sociétés modernes sur la notion de risque et par suite sur lescomportements des individus et leurs modes de décision, et d'autre part, sur l'adéquation des mécanismes existants de gestion du risque industriel à l'ensemble de ces évolutions. L'étude présentée ici est une réflexion sur l'intégration de la précaution (apprentissage du risque et prévention) dans le comportement des industriels et sur les incitations qu'il convient de définir pour atteindre un telobjectif. Elle s'organise en trois grandes parties. La première partie propose une mise en perspective générale sur la situation de la France en matière de sécurité industrielle. Elle met l'accent sur les avancées et les défis de l'ensemble des agents concernés (industriels, riverains, assureurs, pouvoirs publics...), afin que l'activité industrielle devienne une force pour le développement durable dessociétés contemporaines. Elle étudie tout particulièrement la nouvelle caractérisation du risque industriel dans un contexte en permanente évolution, et son impact sur les outils des politiques de régulation. La deuxième partie propose une analyse des causes de l'inefficacité relative des incitations existantes à l'apprentissage du risque et à sa prévention. L'impact de l'ambiguïté des risques...
tracking img