Rivages zoulous

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1205 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 20 avril 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Rivages Zoulous
Rivages Zoulous constitue en partie la synthèse d’une thèse de doctorat en géographie. L’auteur s’intéresse aux régions orientales de l’Afrique du Sud, et plus particulièrement aux régions situées au nord-est de Durban, situées sur les rivages orientaux du Kwazulu-Natal, aux confins du Swaziland et du Mozambique. 2En termes méthodologiques, précisons que l’auteur engagedirectement son analyse par l’exposé des situations des tensions et des discours des acteurs locaux. Cette entrée « par le terrain » est revendiquée par l’auteur. Elle a le mérite de plonger le lecteur dans l’écheveau des relations entre les différents acteurs régionaux et locaux, dans une région – et plus largement un pays – qui doit gérer dans un même mouvement les héritages de l’apartheid et de sonabolition, des repositionnements sociaux, des antagonismes interethniques et intra communautaires ,et des concurrences d’usage sur des territoires politiquement disputés, tant ruraux qu’urbains. Pour complexifier le tout, l’action se déroule sur un territoire où s’articulent des logiques de protection de l’environnement, d’exploitation des ressources naturelles et de production industrielle, decroissance urbaine et de croissance de la demande récréative et touristique. 3L’ouvrage se compose de trois parties : la première, intitulée Des rivages conflictuels (3 chapitres, 120 p.), pose à la fois le décor géographique, en présentant les secteurs sur lesquels portent l’étude (le port de Richards Bay et le littoral industrialisé, la station balnéaire de St Lucia enclavée dans le parc naturelde St Lucia et un gros bourg rural noir riverain d’une aire protégée : Kosi Bay Nature Reserve). 4L’entrée « par le terrain » et la mise en place du décor du conflit sont réalisées en grande partie grâce à la restitution de des témoignages recueillis au cours de nombreux entretiens. Ils confèrent à la lecture un aspect très vivant mais parfois roboratif, quoique nécessaire parce que cette démarchepermet au lecteur, peu familier de l’Afrique du Sud, d’être guidé sur les chemins de la compréhension des tensions et des conflits sans tomber dans un didactisme excessif. L’un des aspects majeurs est présenté par l’étude de Richards Bay, ville industrialo-portuaire (port inauguré en 1976), dont l’organisation spatiale porte encore fortement les traces de le la politique d’apartheid.L’aménagement urbain, les pratiques industrielles (utilisation des ressources et rejets) sont considérées comme peu respectueuses de l’environnement local et littoral, enjeu d’autant plus important que s’et constitué un pôle touristique de sur le front d’eau. 5Au nord le Greater St Lucia Wetland Park, consacré par plusieurs niveaux de protection (Ramsar, patrimoine mondial en 2000), correspond à un vasteespace littoral protégé objet d’enjeux intenses en termes d’usages : les protecteurs du parc, les touristes (principalement de sud-africains blancs) et les entreprises minières de Richards Bay qui convoitent des ressources locales (extraction de matériaux projetées dans le parc) et les résidents noirs. En dépit des actions des environnementalistes, la demande sociale en faveur de l’utilisation del’espace-parc a

eu pour conséquence de valoriser les enjeux économiques et politiques. Le texte montre clairement comment la défense de l’environnement sert d’autres causes plus politiques (éviction des populations locales, développement touristique) et se traduit par des jeux d’acteurs très finement analysés à partir d’un matériau conceptuel élaboré et varié (chap. 3). L’auteur montre que laquestion environnementale, autour du parc St Lucia, relève de la géopolitique tant locale que nationale. La fin de l’apartheid a favorisé la redistribution des rôles entre acteurs (institutionnels, associatifs ou locaux) et a complexifié la situation, comme le montre l’analyse des « réseaux » et des « régimes » d’acteurs qui peuvent, en fonction d’intérêts spécifiques, jouer sur la dialogique...
tracking img