Roman de l'absurde

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 11 (2672 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 21 novembre 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
LE PROCES : UN ROMAN DE L'ABSURDE ?
Le roman de Kafka a suscité nombre de réflexions sur le thème de l'absurde. En effet, l'univers angoissant du roman, la situation paradoxale de Joseph K, innocent mais arrêté, sa mort, attendue mais inexpliquée, donnent une vision du monde et de la vie qui se rapprochent de celle d'Albert Camus et Meursault, le personnage principal de L'Étranger, n'est passans rappeler, par certaines de ses attitudes et des situations dans lesquelles il se trouve, Joseph K.
Loin de prétendre résoudre la question de l'absurde dans le roman, il nous semble intéressant de nous interroger sur cette lecture possible.
" On connaît l'histoire de ce fou
qui pêchait dans une baignoire ;
un médecin qui avait ses idées
sur les traitements psychiatriques
lui demandait : "si ça mordait"
se vit répondre avec rigueur :
" mais non imbécile, puisque
c'est une baignoire." [...] l'effet
absurde est lié à un excès de
logique. Le monde de Kafka est
à la vérité un univers indicible où
l'homme se donne le luxe torturant
de pêcher dans une baignoire,
sachant qu'il n'en sortira rien." ( Camus)

Le dictionnaire donne deux sens à l'adjectif " absurde" : selonqu'il s'agit du sens habituel, il signifie : contraire à la raison et au sans commun et propose comme synonyme déraisonnable, insensé, mais aussi extravagant, saugrenu, stupide ; selon qu'il désigne un sens philosophique il désigne l'existence comme ne paraissant pas justifiée par aucune fin dernière.
Les deux sens du terme sont appropriés pour parler du Procès. En effet, la situation à laquellese trouve confronté J.K depuis le début du roman échappent à la raison, comme on le précise dans la suite de cette étude* et le problème du sens de l'existence est posé à travers le personnage de J.K
Même si la philosophie de l'absurde, expliquée par Camus ( 1913-1960) dans son essai Le mythe de Sisyphe et illustrée par son roman L'Étranger, en 1942, c'est-à-dire bien après la mort de Kafka (1883-1924), il n'en demeure pas moins que l'on puisse s'y référer.
La philosophie de l'absurde repose sur le double constat suivant : un monde sans Dieu et la mort comme fatalité de la condition humaine et pose le problème du sens et du but de l'existence. L'homme ne peut que constater son impuissance face à l'univers et à sa propre destinée : il ne peut qu'accepter lucidement son destin, c'est cequi fait sa grandeur. Telle est bien l'attitude de J.K : il est tout à fait conscient de la situation inextricable dans laquelle il se trouve et entrevoit sa mort comme une évidence comme l'atteste cette réflexion qu'il se fait à lui-même tandis qu'il se dirige vers la carrière où il sera exécuté : " Dois-je partir comme un imbécile qui n'a rien pu comprendre ? Dois-je laisser dire de moi qu'audébut de mon procès je voulais le finir et qu'à la fin je ne voulais que le recommencer ? je ne veux pas qu'on dise cela. je suis heureux qu'on m'ait donné ainsi deux messieurs à demi muets qui ne comprennent rien et qu'on m'ait laissé le soin de me dire à moi-même ce qu'il faut." ( 276)
Selon Camus, l'absurde naît de la confrontation entre un monde qui n'a pas de sens et le désir de l'homme detrouver un sens à l'univers et par là même à sa vie. Par ailleurs, il affirme que " ni le réel n'est entièrement rationnel, ni le rationnel entièrement réel." ( L'homme révolté). Dés lors, l'homme a du mal d'avoir prise sur le réel et se trouve dans l'impossibilité de comprendre la logique de ce qui lui arrive. Mais, dans Le mythe de Sisyphe , Camus explique que l'absurde, une fois accepté, peut êtredépassé. Sisyphe est condamné par les Dieux à rouler un rocher jusqu'en haut de la montagne, lequel rocher à peine posé au sommet dévale la pente et contraint Sisyphe de recommencer inlassablement cette tâche inutile et sans espoir d'aboutissement. Mais si la situation de Sisyphe est tragique il n'en est pas malheureux pour autant : " il faut imaginer Sisyphe heureux", telle est la phrase qui...
tracking img