Ronsard

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 3 (623 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 15 novembre 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Au XVIe siècle, cette époque fut marquée par les guerres de religion de plus en plus nombreuses et violentes. Ses puissantes guerres vinrent créer le courant humanisme qui place l'homme au centre del'univers. Plusieurs œuvres ont été rédigées durant cette période dont celle de Pierre de Ronsard qui se nomme  «Derniers» vers (1586). Le texte, prit pour des fins d’analyse, sera «je n’ai plus queles os…. ». Ce texte est un poème de type sonnet qui décrit les pensées de Ronsard avant sa mort. On remarque que le thème du texte est la mort qui ce traduit par diverses pensées de Ronsard. On peutle voir dans trois différentes parties, la peur de la mort, la peur de la mort et l’acceptation de la mort. (trois partie?)
Dans cette partie, Ronsard tente de montrer la terreur qu’il ressent parla description totale de son corps. Comme on le remarque avec le champ lexical de la mort : «os, squelette, décharné, dénervé, démusclé, dépoulpé, mort, peur, tremble». De plus, il utilise un tondépréciatif tout au long du premier quatrain, ce qui ne fait qu’accentuer la peur qu’il a, mais le ton dépréciatif est mis beaucoup plus en relief dans le deuxième vers. De plus, la répétition des lettres«d» vient mettre l’enfase sur le ton du quatrain. Par la suite, on remarque une certaine gradation dans le deuxième vers : «décharné, dener… ». Ceci vient ajouter à la terreur de Ronsard de ne plus rienn’avoir sur soit, même pas sa vitalité. On remarque aussi que Ronsard utilise une personnification dans le troisième vers : «que le trait…». On peut très bien voir que la mort ne peut pas frapper. Cecimontre que Ronsard ne veut pas mourir. Donc, Ronsard se sent seul et abandonné de la vie et on le remarque plus dans le deuxième quatrain.
Dans cette deuxième partie, Ronsard ce sent abandonné de lavie selon lui, même les dieux de la guérison ne peuvent rien pour lui : «apollon et son…». Cet extrait montre Ronsard au bout du rouleau, il est désarmé face à ce fléau. De plus, avec la litote...
tracking img