Samy

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 4 (995 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 23 février 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
" C'était un cheval noir et qui savait rire. D'habitude, les chevaux ne savent pas rire et on a toujours l'impression qu'ils vont mordre. Celui-là prévenait d'abord d'un clin d'œil et son rire seformait d'abord dans son œil de façon très incontestable. Si bien que, lorsque le rire gagnait les dents, il n'y avait pas de malentendu. La porte de son écurie était toujours ouverte. Il n'était jamaisattaché. Quand il avait envie de sortir ou de voir du monde il poussait sa porte et apparaissait sur le seuil d'où il faisait, avec son regard, le tour de l'honorable société qui prenait le frais sousles tilleuls ou qui vaquait. S'il reconnaissait quelqu'un qui lui plaisait plus particulièrement il l'appelait d'un ou deux hennissements très mesurés, semblables à des roucoulements de colombe. Et,si celui-là, alors, levait les yeux et lui disait un mot gentil ( ce qui était toujours le cas), le cheval s'approchait de lui à pas aimables, très cocasses*, très volontairement cocasses, casseurs desucre et un peu dansant, pour venir poser la tête sur son épaule. C'est parfois là qu'il riait, si on li grattait un peu le front ou bien s'il comprenait que son maître arrivait car, dans ces cas-là,comme on ne savait pas, au début, si la chose était agréable au commandant, on n'osait pas poursuivre les caresses et on reculait la main ; mais le cheval se mettait doucement à rire et remettait delui-même et d'autorité le front sous la main. D'ailleurs, Langlois lui disait : " Ah ! coquine" [...] et il y avait dans le ton de la voix de Langlois une grande affection qu'on avait un peu le droitde croire répandue au-delà du cheval, sur celui qui le caressait, sur ceux qui étaient là, assis sur le banc de pierre du tilleul ; car, Langlois ne disait que ces mots-là mais regardait tout lemonde. Le cheval avait encore d'autres manières, toutes plus gentilles les unes que les autres, toutes dirigées avec une grande intelligence vers ce besoin d'aimer que tout le monde a. Il suivait se...
tracking img