Sdf dissertation

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 8 (1936 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 21 avril 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Ecriture d'invention
Quelles seraient les raisons du refus d'aide des exclus quand les travailleurs sociaux les encadrent?
Dans ce contexte les exclus sont les personnes qui manquent d'appartenance à un groupe, ce sont les chômeurs, les handicapés, les élèves en difficultés, les immigrants, les sans-abris, les pauvres, les habitants de quartiers défavorisés... et plein d'autres encore.Pourquoi refusent-ils l'aide des assistants sociaux, des educateurs, des animateurs, des aides à domiciles, tous ces travailleurs sociaux qui sont là pour les aider en leur proposant une réinsertion à travers les hébergements, les centres spécialisés, les aides financières, la constitution de réseaux de solidarités, le montage de projets, les aides soignantes etc...? Peut-être du fait du rejet dusystème de fonctionnement de la société de leur part, de leur impossibilité d'adaptation à celle-ci, entrainant de ce fait une perte de confiance en elle qui se manifestera par un refus d'aide de la société et de tous ses citoyens.
En réfléchissant à l'origine de ce problème, je me suis rendu compte que ce refus venait peut-être du fait que l'exclus rejette le système de fonctionnement de la sociétéou qu'il en soit même incapable de s'y adapter et de s'y intégrer, l'exclus serait alors dans certains cas une personne n'ayant jamais été vraiment intégrer dans la société.
« L'absence de culture est capitale, elle engendre presque toutes les ignorances » cette phrase est extraite du livre « Regard sur le monde » sur l'exclusion en France, de l'édition « pemf ados ». Je pense qu'elle est trèsexplicite, pourquoi la culture est elle primordiale pour rester intégrer à la société? Tout simplement car on ne peut pas vivre dans une société, si on ne la connait pas, on doit connaître notre société pour vivre en accord avec elle, moins on est cultivé, plus on se trouve placé bas dans l'échelle sociale. Quelqu'un ne sachant ni lire ,ni écrire aura du mal à s'intégrer , il ne pourra pastrouver de travail, donc ne gagnera pas d'argent, et n'aura pas de quoi répondre à ses besoins physiologiques, ce qui pourra entraîner la maladie. Il sera pris dans l'engrenage de la pauvreté, il n'aura pas de pouvoir syndical et politique, il ignorera les droits, les lois, il subira un manque de relation social. Tout ceci atteignant la dignité de l'homme, la confiance en soi, l'integration sera alorstrès difficile.
Un moment mal vécu dans la vie comme le dit Jacques Hassin dans son colloque de 2007 « vivre dans la rue », il explique que la plupart des exclus ont eu une enfance difficile qui se traduit par la violence, l'abandon, l'inceste ; mais aussi par un changement brutal, la perte d'un être chère, un accident, un divorce, le chômage tous ces faits qui peuvent entraîner la personne dansune spirale de malheur. Ceci pourra donner suite à une dépression, la perte de repères, le manque de projets, des sequelles qui empêchent de vivre, le manque d'aide de la part des citoyens de cette société pendant ces moments où ils avaient besoin d'être entouré, où ils avaient besoin d'être soutenu mais où personne n'était là, des moments où la victime n'a pas su faire appel à l'aide et n'as passu se battre. Avec ce passé, la personne perd la notion d'avenir, perd l'ambition de projets, se renferme sur elle même de plus en plus au fil du temps. Elle s'exclut du système avant même de l'avoir découvert parfois. Le film de Sean Penn « Into the wild » raconte l'histoire d'un homme voulant se prouver à lui même qu'il peut vivre en dehors de la société dans l'état de nature. A la fin de cefilm, cet homme se fait piéger par la nature et meurt. Cela montre que l'on ne peut pas vivre sans la société, on a besoin de vivre dans un système, d'avoir des obligations, des droits, des responsabilités, on est indisociable de la société et du système. Sans la vie parmis les autres, on ne peut pas avancer et survivre.
Le roman « Les Miserables » illustre bien le rejet des exclus par les...
tracking img