Seoul

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 30 (7451 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 5 juillet 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
LA VILLE COREENNE SEOUL

[pic]

Rapport préparé par :

• KENZA BERRADA
• BOUCHRA AFIF
• NESSRINE EDDAFEL
• WASSIM HALOUI

Sommaire :
Sommaire :

Introduction

I-Historique……………………………………………………………………………………......5
II- Lepatrimoine culturel et le mode de vie :
A- Langues et religions……………………………………………………………………….13
B- La vie pratique…………………………………………………………………………….....14
C- Divertissement………………………………………………………………………………..18
E- Education et santé……………………………………………………………………………22
III- L’aspect économique de la ville :
A- Présentation générale……………………………………………………………………….26
B- Une économieen forte croissance……………………………………………………...27
C- Le marché financier de Séoul……………………………………………………………...28
Conclusion

Bibliographie & Webographie

Introduction
Un art de vivre ancestral y cohabite sans souci avec le modernisme le plus débridé. Pourtant, vous n'êtes pas au Japon. Le pays dont nous parlons est un pays coincé entre la Chine à l'Ouest et le Japon à l'Est, le « pays dumatin calme » qui demeure encore bien mystérieux pour les voyageurs. C’est bien la Corée du Sud qui relève encore du miracle. S'avançant délicatement dans la mer du Japon, la petite péninsule coréenne a toujours tenté l'appétit vorace de ses voisins : la Chine, à l'ouest, le Japon, à l'est. Elle a été, bien malgré elle, le théâtre d'aventures guerrières renouvelées au fil des siècles.Étonnamment, elle a traversé les épreuves en restant foncièrement elle-même. Les Sud-Coréens attribuent leur culture à un mélange entre le confucianisme, le coréen et l'orgueil national. Les superbes paysages qui ponctuent le pays ont aussi contribué à forger leur identité : la nature les fascine, les montagnes surtout. Où que vous alliez, vous les verrez savourer le grand air, arborant les tenues sportivesles plus tendance et toujours prêts à grimper plus haut.
La population coréenne est l'une des plus homogène dans le monde, ethniquement et linguistiquement, avec comme seule minorité une petite communauté chinoise. Les Coréens ont vécu dans la Mandchourie pendant de nombreux siècles, et sont maintenant une minorité en Chine. Joseph Staline a envoyé des milliers de Coréens, contre leurvolonté, en Asie centrale (ancienne Union Soviétique) depuis Vladivostok et Khabarovsk. La majorité de la population coréenne au Japon s'y trouve depuis la période coloniale.
Ses plus grandes villes sont: Séoul avec 10 350 000 habitants, Pusan avec 3 680 000 habitants, Incheon avec 2 580 000 habitants, Daegu avec 2 565 000 habitants, Daejeon avec 1 475 000 habitants, Gwangju avec 1 415 000habitants, Suwon avec 1 240 000 habitants, Goyang avec 1 200 000 habitants, Seongnam avec 1 030 000 habitants, Ulsan 960 000 habitants.
La Corée du sud n'est pas dépourvue d'atouts : héritage du bouddhisme, plages préservées, montagnes et parcs naturels constituent les multiples visages d'un territoire qui ne demande qu'à se laisser découvrir, à commencer par la capitale Séoul, mégalopole de prèsde 12 millions d'habitants, offrant un étonnant mélange de modernité et de tradition.
Séoul a été, pendant plus de 500 ans, la capitale du royaume de Choson et est, depuis la guerre de Corée, la capitale de la République de Corée. C'est aussi la plus grande ville de la péninsule coréenne. Le nom de la ville dérive de l'ancien coréen Seorabeol ou Seobeol, qui signifie « ville capitale » ;elle a changé de nom plusieurs fois au cours des siècles. Elle est située sur le fleuve Han, au nord-ouest du pays. La zone démilitarisée (DMZ) est à environ 45 kilomètres du centre-ville.
Avec une population d'environ 10.500.000 habitants (Séoulites) et une aire urbaine de plus de 22.800.000 habitants en incluant Incheon, Séoul est la quatrième ville la plus peuplée au monde après Tōkyō,...
tracking img