Singapour un pays hors normes

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1171 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 6 juin 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Singapour : un pays hors normes

La République de Singapour (environ 650 km² avec 5 millions d’habitants en 2009 ) est une ancienne colonie britannique et ex région Malaisienne. L’ile située entre la Malaisie et l’Indonésie obtient son indépendance en 1965. Le succès d’une telle république paraissait improbable étant donnée sa dépendance aux produits importés de Malaisie, son territoire limitépar sa taille et pauvre en matières premières. Pour combattre ces obstacles, la République de Singapour s’est fortement impliquée dans le fonctionnement du pays, et ce à tous les niveaux. A titre d’exemple, afin d’éviter toute spéculation foncière démesurée, l’Etat est progressivement devenu propriétaire de la majorité des terres du pays (76,2% en 1985) comme l’a souligné Lim (1988).Singapour, l’un des « quatre dragons asiatiques » est réputée pour le dynamisme de son économie. Nicholas J. O’Shaughnessy (1996) explique la croissance économique de ces « dragons » par le fait qu’ils soient des « sociétés artificielles » s’étant construites radicalement en opposition avec le communisme, ce qui a favorisé l’apparition d’un l’esprit d’entrepreneuriat dans ces pays (Corée du Sud, Hong Kong,Singapour, Taïwan). Cela est d’autant plus renforcé à Singapour qu’un seul et même parti est au pouvoir depuis 1965 (PAP : Parti d’Action Populaire), et de 1965 à 2010, le pays n’a connu que 3 Premiers Ministres. Pour Nicholas J. O’Shaughnessy, cette stabilité politique, bien qu’elle soit fondée sur l’autoritarisme, à été un élément clefs de la réussite de la petite république. De façon plusévidente, le succès des « dragons » est étroitement lié à la mise en avant des technologies dans le développement de la seconde moitié du XXème siècle, ainsi qu’à leur ouverture économique dans la zone Asie dès le début des années 1990 comme l’a souligné Mukul G. Asher (1994).

Dans cet environnement particulier, l’ile de Singapour a connu trois phases de développement depuis les années 1950 selonMargolin (1993), chacune se concentrant encore plus que la précédente sur le nécessaire développement économique. La première phase « révolutionnaire », suite à l’affranchissement de l’empire britannique et du voisin Malaisien ; la seconde qualifiée de « social-démocrate » avec l’instauration du Parti d’Action Populaire dans les années 1960 et le développement d’une société unie avec ungouvernement dirigiste, et enfin la phase « Nippo-Suisse », inspiration comme son nom l’indique, des économies japonaises et suisses.

Ce marché au centre des routes asiatiques s’est forgé une image de centre régional de transport, de logistique, de ravitaillement et de services financiers. La concentration des activités sur les exportations de produits et services à forte valeur ajoutée a joué un rôlemajeur en ce sens, comme l’a souligné Low (1998). Pour mener à bien cette stratégie Singapour a fait figure de précurseur en se basant à la fois sur des capitaux publics et privés.

Dans ce contexte économique ouvert sur le monde, les bourses et les banques ont profité des nombreuses opportunités de croissance. L’Autorité Monétaire de Singapour explique le pouvoir d’attraction de l’île par « sonenvironnement favorable aux affaires, ses infrastructures de qualité, sa compétitivité par les coûts, une main d’œuvre cosmopolite très qualifiée, et sa situation géographique stratégique » .

Ainsi, au 23 février 2010, 2724 banques ou institutions financières ont été recensées sur le sol de Singapour , parmi lesquels toutes les plus grandes banques mondiales ; UBS, Credit Suisse, Citigroup,Société Générale…

Les banques et services financiers sont d’autant plus attirés par Singapour que sa bourse est dynamique, sa fiscalité est accueillante et que l’Asie représente un relais de croissance pour l’occident.

La bourse de Singapour (Singapore Exchange), née de la fusion du Stock Exchange of Singapore et du Singapore International Monetary Exchange, est le second marché asiatique....
tracking img