Situation du travail

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 30 (7261 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 20 mars 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
UNIVERSITE D’ANTANANARIVO
ECOLE SUPERIEURE DES SCIENCES AGRONOMIQUES
PROMOTION AVANA (2007-2012)
4è année AGRO-MANAGEMENT

Psychosociologie des organisations :

LA SITUATION DU TRAVAIL A MADAGASCAR

Exposé par :

* ANDRIAMIFIDY Andoniaina Vatosoa
* ANDRIAMIHAINGO Tsitohaina Andrandraina
* RAHELINIRIANA Onitiana Nathalie
* RAKOTO NDRABE Manohisoa
* RAKOTOARISON HolyMalalasoa
* RAKOTONIRINA Tiana Lalasoa

Octobre 2010

VATOSOA
[Tapez le nom de la société]
ECOLE SUPERIEURE DES SCIENCES AGRONOMIQUES

PLAN

Introduction
Méthodologie
Résultats
I- Généralités sur le travail à Madagascar
1. Cadrage juridique
2. Cadrage sociale : les services sociaux

II- Situation du travail à Madagascar
1. Emploi rural
2. Emploimoderne public
3. Emploi moderne privé
4. Emploi informel
5. Emploi temporaire

Discussions et recommandations
Conclusion
Références bibliographiques

INTRODUCTION

Dans les pays en voie de développement, la plupart de la population survit grâce à son travail et ceci est presque toujours vrai en ce qui concerné les pauvres. À Madagascar, on estime qu'environ deux-tiers de lapopulation vit en dessous du seuil de pauvreté (Banque Mondiale, 1996).
La pauvreté est ici définie selon la définition de l’Organisation des Nations Unies (ONU). Une personne est pauvre lorsque son revenu se situe en dessous d’un seuil minimum de survie (1$US par jour). Ainsi, la pauvreté est due à l’insuffisance de revenu. Etant donné que l’emploi est la principale source de revenu, il s’ensuit quela pauvreté trouve son origine dans l’insuffisance des emplois productifs. Donc, c’est dans l’emploi qu’il faut chercher une issue à la pauvreté à travers une croissance durable plus équilibrée qui bénéficie aux pauvres.

Cependant, à Madagascar, il n’existe pas de véritable marché du travail unifié comme dans la plupart des pays développés. Le marché du travail est caractérisé par lasuperposition de segments de marché : rural (traditionnel et agro-industrie), informel, moderne (public et privé), temporaire. A l’intérieur de ces segments de marché, l’adéquation offre-demande se réalise difficilement, y compris pour l’emploi moderne.
Comment se présente

RESULTATS
I- GENERALITES SUR LE TRAVAIL A MADAGASCAR
1. CADRAGE JURIDIQUE
La loi n°2003-044 portant Code du travail fixeles principes généraux applicables à tous les travailleurs dont le contrat de travail est exécuté à Madagascar à l’exception des agents encadrés par l’Etat et aux travailleurs régis par le Code de la marine marchande ; et à tout employeur quel que soit son statut ou son secteur d’activité.

L’élaboration du présent Code a tenu compte des principes fondamentaux tels que :
* Le respect desdroits fondamentaux prévus par les Conventions internationales du Travail
* La promotion du dialogue social à tous les niveaux (bipartite ou tripartite) entre les principaux acteurs du monde du travail : l’employeur, le travailleur et l’Etat
* La recherche constante de l’équilibre des intérêts au sein de l’entreprise
* La définition claire des responsabilités de chaque acteur
* Lasécurisation de l’emploi et la lutte contre le chômage…

2. CADRAGE SOCIAL
* PROTECTION SOCIALE
L’organisme qui s’occupe de cette protection sociale est la CNAPS (Caisse nationale de la prévoyance sociale). Seuls les salariés cotisent à cette caisse. Les ressources financières proviennent des cotisations payées par les employeurs et les travailleurs à hauteur de 13% pour les employeurs, et1% pour les travailleurs. Les cotisations versées sont calculées sur un salaire plafonné à huit fois le salaire minimum d’embauche (253.060 fmg/mois) soit 2.024.480 fmg par mois dans le régime général et 2.054.400 fmg dans le régime agricole. Pour pouvoir bénéficier de prestations, il faut 15 années d’affiliation et 24 trimestres de cotisations. Les prestations assurées sont :
* les...
tracking img