Soins infirmiers

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 62 (15277 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 21 mars 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
LA REVUE DE RÉFÉRENCE INFIRMIÈRE
Tiré à part 2010
Ce
liv

ret

vous est o

ff
er
tp

ar la
1 re m ut ue ll e de s pr of es si on ne ls de la sa nt é

p1 Le concept de

raisonnement clinique raisonnement clinique

p3 La méthodologie du p5 La démarche clinique et
la démarche de soins démarche clinique

p7 La relation d’aide dans la p9 L’écriture du raisonnement
clinique(1/2) clinique (2/2)

p11 L’écriture du raisonnement p13 Les problèmes traités
en collaboration et les diagnostics infirmiers

p15 Les plans de soins types
et les chemins cliniques

p17 L’apprentissage du
raisonnement clinique

p19 Du raisonnement

clinique individuel au raisonnement clinique collectif

Du raisonnement clinique à la pratique infirmière

636030 64653

Fichesréalisées en partenariat avec la MNH

c 100 m 50

m 18 j 100

c 29 m4 j 93

c 13 m 61 j 90

en fiches Du raisonnement clinique à la pratique infirmière

1/10 Le concept

de raisonnement clinique
© Axel Graux

Le raisonnement clinique infirmier est un véritable tremplin pour la compétence clinique. Il se construit à partir de données issues de l’observation du patient selon une méthodehypothético-déductive.
introduction
❚❚Les soins infirmiers représentent une réalité complexe située au point de convergence des sciences
médicales, des sciences humaines et des sciences de l’éducation. Le patient tient une place centrale comme personne unique, capable de penser, de vivre des émotions, de faire des choix et d’agir. La pertinence d’un projet de soins adapté à chaque personne posela question de la formalisation d’un raisonnement clinique qui part du patient, conduit l’infirmière dans des champs de connaissances variés et l’oblige à utiliser une méthodologie de problématisation avant d’entrer dans la démarche de résolution de problème.
Du raIsoNNeMeNt CLINIQue À La PratIQue INFIrMIÈre
1. Le concept de raisonnement clinique 2. La méthodologie du raisonnement clinique 3.La démarche clinique et la démarche de soins 4. La relation d’aide dans la démarche clinique 5. L’écriture du raisonnement clinique (1re partie) 6. L’écriture du raisonnement clinique (2e partie)

❚❚Ce raisonnement est très souvent implicite et
sa formalisation écrite n’en reproduit pas toujours l’ampleur. Il s’agit d’une habileté intégrée dans la compétence clinique avec une place transversalepour l’acquisition des autres compétences.

❚❚Son analyse est structurée autour de six domaines : sa définition, la détermination des attributs,
l’élaboration d’un cas modèle, l’identification des antécédents et des conséquents, la définition des référents empiriques1. ❚❚Le raisonnement clinique infirmier se situe non seulement dans le processus d’adaptation des soins au patient, mais aussien préalable de la décision des soins.

dÉFinition

du concePt
❚❚Le jugement clinique se construit en partant des données recueillies lors de l’observation structurée du patient. À partir de ces données, les
opérations mentales hypothético-déductives sont activées. Ces opérations mentales permettent d’aller jusqu’à un stade de la démarche clinique où l’infirmière a la capacité de relier lessignes à une conclusion clinique décrite et définie dans le respect de son autonomie professionnelle.

❚❚Le terme “raisonnement” est défini à la fois comme
un processus intellectuel et comme le résultat d’un processus ; la personne qui raisonne effectue une série d’inférences mais n’exprime que le produit de son raisonnement. Pour définir le raisonnement clinique infirmier, la définition deJean-Baptiste Paolaggi et Joël Coste appliquée au diagnostic médical2 a été adaptée en nommant la conclusion du raisonnement “jugement clinique”.

7. Les problèmes traités en collaboration et les diagnostics infirmiers 8. Les plans de soins types et les chemins cliniques 9. L’apprentissage du raisonnement clinique 10. Du raisonnement clinique individuel au raisonnement clinique collectif...
tracking img