Sous culture jeune

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 2 (414 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 20 avril 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Sous – culture et jeunesse

Sujet : Dans quelle mesure peut – on parler de sous – culture jeune ?

Accroche : « La jeunesse n’est qu’un mot » lançait Pierre Bourdieu dès 1978, contestant en celatoute sociologie de la jeunesse qui nierait les inégalités et la hiérarchie sociales.

? intermédiaires : Et, en effet, où commence et où finit la jeunesse ? Les jeunes, sont – ce les 18-24 ansciblés par les sondages d’opinion ? Au – delà d’un problème de délimitation, les jeunes forment – ils un groupe homogène ? Les classes d’âge supplantent – elles les classes sociales comme principeessentiel de structuration de la société ? … et comme variable explicative de nos pratiques ?

Déf. : Il nous faut définir sociologiquement la jeunesse : si elle est une étape intermédiaire entrel’enfance et l’âge adulte, elle semble aussi être une période d’indétermination statutaire pour les sociologues, une période de la vie soumise à de multiples contradictions : contraintes multiples et désirintense d’autonomie par exemple, comme l’analyse B. Lahire (doc.3). Quant à la culture, elle est considérée par l’UNESCO comme « l’ensemble des traits distinctifs, spirituels et matériels, intellectuelset affectifs, qui caractérise une société ou un groupe social. Elle englobe, outre les arts et les lettres, les modes de vie, les systèmes de valeurs, les traditions et les croyances. »

Mise enperspective : Il semble incontestable que les jeunes aient porté le mouvement de mai 68 en tant que groupe mobilisé, même si tous ne se sont pas retrouvés sur les barricades ! La sous – culture jeune seserait d’abord manifestée sur la place publique comme une contre – culture ! Aujourd’hui, certains sociologues considèrent l’allongement de la jeunesse comme une preuve suffisante de l’existence d’unealtérité propre à cette classe d’âge. Mais, cette position est loin de faire l’unanimité. Le fait de nommer les « jeunes » dans les discours politiques, publicitaires, journalistiques et autres,...
tracking img