Stage bp

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 30 (7497 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 1 septembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Introduction
En qualité d'entreprise commerciale et dans un monde de plus en plus concurrentiel, la banque doit tout mettre en oeuvre pour être rentable, développer une réelle stratégie de marché, respecter les équilibres financiers et faire évoluer les métiers qui composent son activité.
Plus largement, ce stage a donc été une opportunité pour moi de découvrir comment une entreprise dans unsecteur en plein expansion, avec une concurrence accrue et une évolution très rapide, a pu dépasser ces obstacles pour établir une stratégie par laquelle elle a pu devenir une banque leader au Maroc.
En vue de rendre compte de manière fidèle et analytique des deux mois passées au sein de la banque populaire, il apparaît indispensable de présenter à titre préalable l'environnement économique dustage, à savoir le secteur bancaire marocain, puis d'envisager le cadre du stage : banque populaire, la structure et divisions du groupe. Enfin, il sera précisé les différentes missions et tâches que j'ai pu effectuer au sein de la banque, et les nombreux apports que j'ai pu en tirer.

Partie I : Le groupe Banque Populaire.
Chapitre I :Historique du groupe Banque Populaire du MAROC.

I-Lesecteur bancaire Marocain ;
Vu l’importance que revêt le secteur bancaire dans le développement des pays, le Maroc a, depuis le début du siècle, suivi de prés l’évolution des instructions bancaires dans le monde occidentales, ainsi que les innovations de certains domaines tel que l’industrie et le commerce a fin de former sa propre identité et d’adapter ses structures aux exigences et aux changementsperpétuels de l’environnement économique et social.
Le secteur bancaire marocain est donc considéré comme l'un des moteurs du développement de l'économie du pays et de sa prospérité, ce dernier est devenu dans une courte période un secteur moderne et efficace.

II-Historique du groupe Banque Populaire du Maroc :
La Banque Populaire existe depuis 1926 au Maroc, crée à l'époque sur le modèleFrançais institué par le dahir du 25 mai 1926, portant sur l'organisation du crédit au petit et moyen commerce et industrie, et ce par la création des sociétés à capital variable dite  « Banque Populaire ».
Ce n'est que vers l'année 2000 que la Banque Centrale Populaire s'est transformée en société anonyme à capitale fixe avec comme première recommandation l'ouverture de son capital aux BanquesPopulaires Régionales à hauteur de 21% et au secteur privé à concurrence d'au moins 20%.
Trois phases essentielles caractérisent l'histoire de la Banque Populaire; d'abord la phase de complémentarité allant des années 60 jusqu'à 70. Ensuite la phase de compétitivité qui se situe entre 1968 et 1978. Enfin, la dernière phase qui représente la Banque Populaire à l'heure actuelle, c'est-à-dire face à lamondialisation.

La phase de complémentarité :
Durant cette période, la Banque Populaire, alors semi-publique, ne concernait que l'artisanat, les petits commerces et les PME. Les autres banques étaient spécialisées dans d'autres activités : la BMCE (les opérations d'import et d'export) ; le CIH (le secteur immobilier et hôtelier) ; la CNCA (le crédit agricole) ; etc.
La naissance de la BanquePopulaire coïncide avec celle des OFS (organismes financiers spécialisés), et celle des banques privées telles que la BNP (à capitaux étrangers essentiellement)...
Parallèlement, la Banque Populaire bénéficiait de sa place monopolistique au sein du marché marocain. Ceci s'explique, d'une part, par le fait d'être exonérée de tout impôt, ce qui n'est pas le cas pour les autres banques. Et d'autrepart, par la volonté d'attirer un maximum de capitaux étrangers.

La phase de compétitivité :
Elle se caractérise par une ouverture massive des banques sur le marché. Elle est marquée aussi par plusieurs évènements à savoir la libéralisation du secteur bancaire, le désencadrement des crédits, etc.
Les banques se sont donc inscrites, à partir, de là dans un contexte de libre concurrence qui les...
tracking img