Stoicisme

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 2 (369 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 5 décembre 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Fiche : Stoïcisme

Le stoïcisme est un très grand courant philosophique fondé par Zénon de Kition (335-264), puis repris par Chrysippe (281-205), Sénèque (-4/+64), Epictète et Marc Aurèle(121-180). De nos jours, « rester stoïque » signifie supporter le malheur ou le danger sans sourciller. Ce sens exprime assez bien l’idée générale du stoïcisme : il s’agit de se retirer dans une citadelleintérieure afin de ne plus craindre les malheurs dont peut nous frapper la fortune (le hasard).

Epictète est un philosophe latin de langue grecque. Il fut esclave à Rome, affranchi puis banni. Il y aune parenté entre stoïcisme et esclavage : dans le stoïcisme, le bonheur est indépendant des circonstances extérieures donc même un esclave peut être libre et heureux.

Le stoïcisme est uneudémonisme : le but à atteindre est le bonheur. Mais le moyen d’y parvenir n’est plus le plaisir comme dans l’épicurisme mais la domination absolue de nos pensées et de nos désirs. Les stoïciens ont remarquéque notre bonheur ne dépend que de nous, car il dépend de la valeur que nous accordons aux choses. S’il m’arrive un accident, je ne serai malheureux que si j’attribue de la valeur à ce que j’ai perdu.Nous sommes donc libres d’être heureux : il suffit de le décider, de le vouloir. Autrement dit, si j’accepte ce qui m’arrive je serai heureux : « Ne cherche pas à ce que les événements arrivent commetu veux, mais veuille que les événements arrivent comme ils arrivent, et tu seras heureux. »

Cela ne signifie pas qu’il faut renoncer à toute action. On peut agir, mais il faut le faire de façonrationnelle en distinguant soigneusement ce qui dépend de nous et ce qui n’en dépend pas. Il faut s’efforcer d’agir sur les choses qui dépendent de nous, mais il ne faut accorder aucun prix à ce qui nedépend pas de nous : ainsi on se rend indépendant du monde extérieur et on devient parfaitement maître de son bonheur. Par exemple, la mort ne dépend pas de nous : il faut donc cesser de la...
tracking img