Suis-je ce que j'ai conscience d'etre ?

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 6 (1281 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 31 décembre 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
"Je" : ici, doit être pris au sens général. Il ne s'agit pas de ma personne en particulier mais de toute personne douée de conscience et donc capable de dire "je".
"conscience" : Il faut prendre ici le mot "conscience" au sens psychologique. C’est l'intuition (la saisie immédiate) qu'a l'esprit de ses états et de ses actes, de ce qui se passe donc en lui, mais aussi en dehors. La conscience,par cette possibilité qu'elle a de faire retour sur elle-même, est toujours également conscience de soi. Ce que j'ai "conscience d'être" est donc le résultat de l'introspection c'est à dire de l'observation intérieure de soi-même en vue de se connaître.
C'est elle qui fait de l'homme un sujet, capable de penser le monde qui l'entoure.

Le sujet nous invite à réfléchir sur le problème durapport entre la conscience et la connaissance de l'être.
Le problème est donc de savoir si mon être correspond à la perception que j’en ai. La conscience de soi est elle le reflet de ce que nous somme ? c.à.d qu’elle nous apporterai une connaissance intime et vraie de notre être. Peut on toujours s’y fier ? N’aurions nous pas sur certains points une conscience erronée de nous-même, voire influencéepar notre manque de recul ? Ou encore, n’est elle pas seulement une partie de ce que nous somme? c.à.d qu’il resterai une part d’inconnu, d’inconscient. Paradoxalement la conscience de notre moi intime peut être superficielle car l’intérieur peut être déformé par l’inconscient. Suis-je plus ou moins que ce que j'ai conscience d'être? Ou même tout à fait autre? (Freud).
En somme, la conscience desoi constitue-t-elle une réelle connaissance de soi ou une illusion sur nous même?

Plan :
I - notre connaissance du moi
1°) Hegel
2°) Descartes
3°) conscience spontanée / réfléchie
4°) les autres peuvent se tromper sur nous è vision de soi différente selon le point de vue

II - puis-je ne pas être exactement tel que je m’apparais à moi-même à travers ma conscience? (Kant / hume). Nesuis-je pas même tout à fait autre ? (Freud)
1°) conscience partielle
2°) subjectivité
3°) Freud
III - puis-je au moins partiellement prendre conscience de ce que je suis ?

I - Comment imaginer que je ne suis pas ce que je pense être ? Et comment pourrais-je être quelque chose dont je n’ai pas conscience ? Nous sommes tous amenés à développer une conscience de notre être qui nous définitde par un corps, des racines, une origines, un caractère, une identité sociale etc. Aussi, à première vue, il pourrait sembler naturel de penser avoir conscience de ce que nous sommes. Ressentir des émotions comme la tristesse, la colère ou la peur selon des situations différentes, se voir, se percevoir est bien avoir conscience de soi.
1°) Si je suis bien tel que je me représente, la conscienceest égal à l’être, donc tout ce que je suis, j’en ai conscience, il y a alors transparence à soi du sujet. Cela rejoins le cogito de Descartes : “Je pense donc je suis”, qui montre que notre conscience d'être, fait ce de nous ce que nous sommes. Sans sa conscience d'être l'homme ne serait en rien différent des autres êtres vivants. L’épreuve du doute cartésien assurerait alors de la vérité de mesreprésentations de moi-même.
« L’homme à une double existence : il existe d’une part au même titre que les choses de la nature, mais d’autre part il existe aussi pour soi, il se contemple, se représente à lui-même, se pense et n’est esprit que part cette activité qui constitue un être pour soi »
« [Il doit] se pencher sur lui-même pour prendre conscience de tous les mouvements, replis etpenchants du cœur humain et d’une façon générale se contempler, se représenter ce que la pensée peut lui assigner comme essence, enfin se reconnaître exclusivement aussi bien dans ce qu’il tire de son propre fond que dans les données qu’il reçoit de l’extérieur […] poussé à se trouver lui-me à se reconnaître lui-même, dans ce qui lui est donné immédiatement et ce qu’il s’offre extérieurement » /...
tracking img