Sujet

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 28 (6977 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 18 mai 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
|[pic][pic][pic] |
|[pic][pic][pic] |

La Francophonie

[pic]

Sénégal

Membre depuis mars 1970
|[pic]|[pic] |
|La carte |Les données |

[pic]

• Géographie physique
o Relief et hydrographie
o Climat et végétation
• Population
• Économie
o Agriculture
oPêche
o Tourisme
o Mines et industrie
o Transport et communications
• Histoire
o L'époque précoloniale
o L'arrivée des Européens
o La conquête coloniale
o L'organisation de la colonie
o La marche vers l'indépendance
o La période contemporaine
• État et institutions
• Culture et civilisationo Les arts
o La littérature et le théâtre
o Musique et cinéma
o Société
▪ Éducation
▪ Santé
▪ Religion

[pic]

État d'Afrique occidentale, limité au nord par la Mauritanie, à l'est par le Mali, au sud par la Guinée et la Guinée-Bissau, au sud-ouest par la Gambie (enclavée), à l'ouest par l'océan Atlantique.
Avecses 196 720 km2 [1997], le Sénégal présente en Afrique de l'Ouest une image triple: celle d'un pays plat, ouvert et contrasté. Son histoire est à la fois celle des influences africaines, arabes et occidentales qui l'ont façonné. C'est enfin, et surtout, un pays de transitions rapides entre l'Afrique sèche et l'Afrique humide, entre les mondes arabe et noir, entre l'Atlantique et l'intérieur ducontinent.

Géographie physique

Le Sénégal, qui s'étend entre 18° et 24° de latitude nord et 11° et 17° de longitude ouest, est, dans l'ensemble, un pays plat et peu accidenté: bas plateaux sur le bassin sédimentaire secondaire et tertiaire, vallée alluviale du fleuve Sénégal, littoral septentrional marqué par des dunes et comportant des dépressions caractéristiques appelées «niayes», littoralméridional dominé par les estuaires du Saloum et de la Casamance. Les quelques hauteurs sont les Mamelles volcaniques de la presqu'île du Cap-Vert, la «falaise» de Thiès et, dans la partie orientale du pays, les monts Bassari, contreforts du Fouta-Djalon (point culminant: 581 m).

Relief et hydrographie

Le Sénégal est presque entièrement compris dans une plaine littorale qui se prolonge au nordvers la Mauritanie, au sud en direction de la Guinée-Bissau. Le littoral, de part et d'autre de la presqu'île du Cap-Vert, apparaît comme une côte basse, rectiligne et sableuse. Au sud de Joal, la côte, qui se révèle plus sinueuse, est marquée par les vasières créées à l'embouchure des fleuves Saloum et Casamance. Promontoire volcanique, la presqu'île du Cap-Vert présente, dans ce contexte, lesseules côtes rocheuses; des falaises surplombent ici l'océan de quelques dizaines de mètres. Vers l'est, la topographie se redresse lentement et présente des reliefs largement émoussés, leur matériau constitutif étant, il est vrai, généralement sableux.
Les altitudes restent inférieures à 100 m jusqu'aux limites sud-orientales du pays, où, à 600 km de la côte, les «montagnes», à la frontièreguinéenne, culminent à 581 m. La faiblesse des pentes se traduit par la lenteur de l'écoulement des cours d'eau; les méandres, amples, sont installés dans des vallées évasées. Le régime fluvial se caractérise par une irrégularité saisonnière liée d'une part à l'alimentation pluviale, d'autre part à une évaporation très prononcée. Le Sénégal est parcouru par cinq fleuves dont deux (le Sénégal et la...
tracking img