Superstition

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 6 (1432 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 29 mars 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Sujet d'étude, la superstition



Introduction :

Selon les mœurs, la superstition serait une croyance, non rationnel , mais elle se confond souvent avec la pensée magique. Le dictionnaire nous donne une définition bien différente : attachement étroit, et formaliste à certains aspect du sacré, croyance religieuse considéré non fondé. Ou encore une croyance à la manifestation de forcesmystérieuses liées à des actes, à des objets, à des phénomènes.
Mais alors, qu'est-ce que la superstition d'aujourd'hui ?
Nous verrons tout d'abord la superstition dans son intégralité, où nous ferons part des formes de superstition et ses conséquences, ensuite nous verrons ce qu'est vraiment la pensée magique et enfin le lien de la superstition dans la religion et la philosophie.
La superstitionest un sujet intéressant puisqu'il est encore assez vague et confus, dans la tête des gens.

I- La superstition en général

Tour d'abord, la superstition se définit au  XIVe siècle "une religion des idolâtres, et un culte des faux dieux au XVIIIe siècle, on parle même de religion et préjugés inexplicables par opposition à la raison. Selon ces acceptions, il peut englober avec une connotationpéjorative toutes les pratiques ou croyances d'ordre religieux considérées comme sans valeur ou irrationnelles par le locuteur. Il désigne la croyance que certains actes ont toujours une conséquence positive ou négative, que certains objets, animaux ou personnes portent systématiquement bonheur ou malheur, que certains phénomènes sont des présages automatiquement suspicieux ou funestes, et ce pourdes raisons que la personne superstitieuse ne saurait expliquer, ou pour des raisons considérées comme irrationnelles, non admises par la science moderne. Il y a parfois attribution d'une signification anthropocentrique et d'une intention à l'événement aléatoire ou l'objet ; on parle alors de pensée magique, que nous définirons un peut plus tard. Les superstitions sont souvent d'ordre culturel,c'est-à-dire partagées à des degrés divers par le milieu social dans lequel la personne superstitieuse se trouve, et diffèrent d'une culture à l'autre. Néanmoins, il existe des superstitions purement individuelles.
Ensuite, lorsqu'un individu tombe dans un état de superstition excédant démesurément la superstition commune dans sa culture, il s'agit d'une pathologie mentale. Celle-ci fait perdretoute objectivité, prêtant à des faits, des évènements ou des objets visiblement inoffensifs et non-signifiants (pour le commun) des pouvoirs surnaturels, une force cachée ou au minimum un contenu symbolique signifiant. De ce point de vue, la superstition est à rapprocher de la paranoïa et même de la psychose. Cette paranoïa est caractérisée par une surestimation de soi, un orgueil anormalementdéveloppé, une grande difficulté à remettre en cause ses jugements ou son raisonnement, une absence d'autocritique, un autoritarisme, une grande susceptibilité associée à une méfiance avec parfois agressivité. Tendis que la psychose désigne une maladie grave causée par un dysfonctionnement du cerveau pouvant être traité. Une personne psychotique perd contact avec la réalité. La maladie change sa façonde penser ou de se comporter, ses croyances et ses perceptions. Cet état peut être très bouleversant et stressant. Si elle n'est pas traitée de manière efficace, la psychose risque de perturber profondément la vie des personnes qui en sont atteintes et celle des membres de leur famille. La personne psychotique peut avoir les symptômes suivants :
pensées confuses;
impression que ses penséess'accélèrent ou ralentissent;
préoccupations bizarres;
impression que d'autres personnes manipulent ses pensées ou qu'elle peut contrôler les pensées des autres;
entendre des voix ou avoir des visions que personne d'autre ne peut percevoir;
se sentir "différente".
comportements inhabituels.

Quel est le lien entre la superstition et la pensée magique ?

II - La pensée magique...
tracking img