Supervision

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 16 (3970 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 23 novembre 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
-SUPERVISION-

[pic]

Salle de supervision de télécoms

Sommaire

Introduction 3

Les questions auxquelles peut répondre la supervision 4

Exemples d’utilisation 5

Conseil Général de la Côte d'Or 5
CAS DTZ 5
Cas 2M 6

TD 7

Exemples de requête SNMP 7
Exemples de rapport de supervision 7

Que surveiller ? 8

En matière de supervision réseau, 8
En matière de supervisiondes serveurs 8
En matière de sécurité 9
En matière de performances 9
Aide à la décision 10

Comment fonctionne la supervision 12

SNMP 13
Sonde 13
Sniffeur 14
Reporting 14

Les outils de surveillance 17

Mise en œuvre d’un outil de supervision : NAGIOS/CACTI 18

Conclusion 19

Webographie 19

Introduction

Actuellement toute l’activité économique des sociétés reposent sur lastabilité et l’interconnexion des systèmes d’informations.
L'accroissement de la taille d'un réseau géré impose au mieux l'augmentation des capacités de traitement des systèmes sur lesquels sont installées les plates-formes de gestion ainsi que l'augmentation des capacités de transfert des données, et le changement des systèmes existants pour des systèmes plus puissants.

Il faut pouvoir agirefficacement et facilement pour prévenir et guérir toute défaillance, tant du point de vue de l’accès aux données, que de leur stockage et de leur transfert.

La supervision est la surveillance du bon fonctionnement d’un système ou d’une activité. Elle permet de surveiller, rapporter et alerter les fonctionnements normaux et anormaux des systèmes informatiques.

Les outils de supervisionmesurent à la fois des données mais aussi des méthodes de travail et d'organisation.
Il faut distinguer la supervision du réseau, des applications, du stockage, des bases de données, des serveurs, la supervision Web et la gestion des processus métiers (BPM).

Autrefois les éditeurs proposaient une console de supervision pour chaque besoin (Web, réseau, serveurs...), ils centralisent aujourd'huil'ensemble des informations au même endroit.
Ce faisant, ils facilitent la détection et la prévention d'incidents en cascade. Mais la supervision est aussi un outil au service de la gestion de la performance.

Elle se doit d’être un outil d’aide à la décision tant pour un responsable financier dans une entreprise qui voudra que le réseau soit peu coûteux aussi bien à l’achat qu’à la maintenance, quepour un responsable de la gestion du réseau qui voudra une interface simple, un environnement de configuration homogène et évolutif en dépit de la diversité des équipements.

Cependant beaucoup d’outils du marché ont un spectre très « expert » et sont destinés à des personnes ayant une très bonne maitrise des communications TCP/IP.

diversité des réseaux, la question que l'on doit se posermaintenant est: les
besoins en termes de gestion sont-ils les mêmes quel que soit le ou les réseaux à gérer.
En effet le réseau utilisé par un particulier à son domicile, où sont connectés ordinateurs,
chauffage, éclairage, systèmes de sécurité, grille-pain ou lave-linge, n'a rien a voir avec
celui d'un opérateur télécom qui doit contrôler en temps réel des centaines voir des
milliersd'équipements.

Les questions auxquelles peut répondre la supervision 

1. Une station de travail n’accède pas à l’application, est-ce le réseau ou l'application ?
2. Quel est le trafic principal de cette station de travail, de ce serveur, de ce proxy ? Dois-je mettre mon serveur en lien gigabits ?
Une QoS est-elle nécessaire pour mon ERP?
Mon application comptable consomme t’elle beaucoup debande passante ?
3. Mon lien Interlan à 2 Mbits mérite t’il d’être augmenté ? - Dois-je agréger mes liens gigabits sur mon LAN ?
4. Mes sauvegardes se font-elles correctement la nuit ?
5. Comment puis-je mesurer l'augmentation de la charge de télécommunication de ce serveur sur plusieurs mois ?
6. Mon lien VPN SDSL a t’il un débit de ligne suffisant ?
7. Les stations d'un site distant vont...
tracking img