Sur la mort de marie

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 2 (432 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 11 mai 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Annonce de l'analyse linéaire

Analyse linéaire
Composition du Sonnet :
              - les 2 quatrains : Vie et Mort de la rose
              - le premier tercet évoque la vie et la mort deMarie
              - le deuxième tercet : chute du sonnet : offrande faite à Marie
Il y a un déséquilibre.
Cette composition se justifie par l’emploie de la comparaison « Comme … Ainsi », vers 9              1° élément de comparaison : la rose
              2° élément de comparaison : Marie
On remarque que les vers 11 et 14 reprennent les sonorités des 2 premiers quatrains.
Alternance derimes féminines et masculines (cf. fiche sur rime et harmonie).

Première étape (huitain) : vie et mort de la rose
Comparaisons qui font appel à l’expérience de chaque lecteur : présence de « on »(vers 1), présent général « voit ».
Scène évoquée :        Lieu = nature … « branche » jardin
                                Temps = Mai = Printemps = Marie = renouveau
                                Le personnage : « la rose » -> Place à la rime « le bout de la branche »
Personnification de la rose : « belle jeunesse », vers 2
Préparant sa comparaison avec Marie, vers 9
Rose dans toute saspenleur, son éclat : « vive couleur », vers 3
La nature participe à la mettre en valeur ->« l’aube »
Personnifiée vers 4 ->« fleurs » = rosée
Dans le 2ème quatrain, la comparaison s’interrompt.Contemplation de la rose, vers 5-6.
-> D’où l’allégorie (grâce & Amour) qui met en valeur les qualités de la rose
Rythme lent et équilibré du vers 5 -3/3/3/3 = groupe isométrique (4 groupes de 3syllabes)
6 vers du huitain pour décrire cette rose.
2 vers pour évoquer sa mort brutale et rapide.
« Mais » vers 7 opposition = changent total = sonorité triste
Assonances en « U » et « I ».
Emploide rimes batelées (ardeur, meurt)
-> Fragilité de la fleur = « alternative » « ou … ou », vers 7
L’allitération en « L » traduit le glissement vers l’inéluctable mort de la rose.
Ainsi que le...
tracking img