Tabac gemma

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1072 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 7 novembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Depuis quelques années, l’industrie porcine québécoise fait souvent la une des journaux : « l’industrie fait face à une crise ». Plusieurs raisons peuvent expliquer cette crise, par exemple, la hausse du dollar canadien, les coûts de production des porcs, le taux élever de maladie, etc. De plus, nous avons vu les déboires des usines d’Olymel faire les manchettes dues aux conflits de travailqu’ils ont eu avec leurs travailleurs. Est-ce qu’il y a un lien entre la crise de l’industrie et les conflits de travail chez Olymel ? Quelles sont les conséquences de cette crise sur Olymel ? Comment le système de relation industrielle est affecté par cette crise ? Ce sont les questions que nous nous sommes posés pour ce travail.
Pour mieux comprendre ce qui s’est produit dans ce secteur del’agroalimentaire, nous allons faire une analyse des différents facteurs qui ont pu avoir un impact considérable sur l’industrie porcine et les entreprises qui œuvrent dans ce secteur. Ce qui nous intéresse principalement est de voir pourquoi Olymel a dû fermer certaines usines ou renégocier certaines conventions collectives. Pour ce faire, nous avons utilisé le modèle du système de relationsindustrielles d’Alton Craig.
Dans un premier temps, nous allons regardés qui était les acteurs principaux dans ce système. Nous allons donc faire une brève historique d’Olymel. Par la suite, nous allons parler des syndicats qui étaient présents dans les différentes usines, des valeurs qu’ils avaient et du rôle qu’ils devaient jouer. Et pour terminer cette partie, nous allons faire un résumé durôle que l’État a jouer dans cette histoire.
Deuxièmement, le modèle d’Alton Craig indique qu’il y a des intrants externes dans le système de relation industrielle. Ces intrants étant des différents contextes reliés au sous-système de l’environnement de l’entreprise. Nous allons donc prendre chacun de ses contextes et en faire une analyse pour voir ce qui c’est produit dans l’industrie porcinequi a pu influencer les relations industrielles chez Olymel.
Par la suite, nous analyseront les différents mécanismes de conversion qui ont été utilisés à travers les conflits de travail chez Olymel pour en venir aux résultats qu’ils connaissent actuellement. Pour finalement, faire une rétroaction sur le système d’Olymel et expliquer ce que nous croyons qu’il pourrait ce produire dans les années àvenir pour cette entreprise.

LES ACTEURS PRINCIPAUX
L’employeur
Olymel est formé d’un regroupement qui a eu lieu en 1991. Les viandes, Turcotte & Turmel et le groupe Olympia Ltée ont formé Olymel et sont devenues le plus grand exportateur canadien.
En 2000, la Coop fédérée du Québec est composé de 33 000 producteurs québécois et à un chiffre d’affaires de 1.3 milliard. Elle abat ettransforme plus de 22 000 porcs et 350 000 volailles. Elle compte à ce moment plus de 8 000 employés syndiqués, répartis dans 17 usines au Québec, en Ontario et en Alberta.
En avril 2001, la Coopérative fédérée de Québec, par l'entremise de sa filiale Olymel, confirme l'acquisition des actifs d'abattage et de transformation de porcs de Premium Brands Inc. de Red Deer, en Alberta. Ainsi en investissantstratégiquement, Olymel est l’un des plus importants transformateurs de viandes en Amérique du Nord.
En octobre 2004, Olymel et Supraliment, une filiale du Groupe Brochu qui produit les viandes de marque Lafleur, ont annoncé la fusion de leurs activités. Il est à noter que le Bureau de la concurrence a approuvé cette transaction. Cette nouvelle entité porte le nom d'Olymel.
En octobre 2005,l’entreprise dit avoir des pertes de plus 100 millions de dollars au cours des trois dernières années et que c’est pour cette raison qu’ils doivent toucher directement aux salaires afin de rester concurrentielles. Leur demande fait partie d’un gros plan de restructuration qui vise principalement à réduire les coûts d’exploitation de l’entreprise. Au courant de cette année là, 3 usines ont été...
tracking img