Takashi

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 91 (22535 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 15 décembre 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Arthur Gential Septembre 2002
Mémoire M45

« Le Pont Habité comme solution pour l’aménagement urbain des villes de demain »

École d’Architecture de Lyon Enseignante : H. Hatzfeld

« Franchir le pont nous délivre de la pesanteur et avant que l’habitude quotidienne n’émousse nos sensations il a du donner le sentiment étrange de flotter un instant entre cielet terre »
Georg Simmel.
( Table Des Matières

( Introduction 4

( Les Ponts 6

1] Quel homme oserait prétendre n’avoir ô grand jamais franchi un pont ? 7
1.1 ] Quelques mots d’histoire 8
1.2 ] Les ponts, vitrines de matériaux 9
1.3 ] Le symbole que représente les ponts. 9
2] Conclusion 12

( Les Ponts Habités 13

1] Les ponts habités dansl’Histoire 14
1.1 ] Le Moyen Âge : 14
1.2 ] Importance géographique : 15
1.3 ] Londres 16
1.4 ] Paris 17
1.5 ] Florence 20
1.6 ] Venise 21
2] La disparition des ponts habités 22
2.1 ] Principaux syndromes de la déchéance des ponts habités. 22
3] Les ponts habités n’existent plus, mais les projets demeurent 25
3.1 ] Les propositions du XIXè siècle, quelquesexemples significatifs. 25
3.2 ] Au XXè siècle, les propositions s’accélèrent… 26
4] Les arguments qui ont participés au succès du genre. 33
4.1 ] Un lieu urbain “exceptionnel“ et privilégié 34
4.2 ] Un lieu de regroupement et d’échanges 35
4.3 ] Un sol artificiel 35

( Projets du 3ème Millénaire 36

1] Présentation du Concours. 37
1.1 ] Les deux projets Lauréats 382] La démarche urbaine et commercial du projet londonien, un exemple à suivre pour l’avenir ? 38
2.1 ] Le fleuve, supports d’activités 38
2.2 ] Le financement d’un tel projet, rêve ou réalité ? 40
3] Exhumer de notre oubli. En tirer les potentialités. 41

( Le pont habité vers un élément de projet urbain ? 42

1] La ville du 3ème Millénaire espère un nouveau visage. 42
1.1] Vers une exploration de l’espace public pour une plus grande cohésion sociale. 43
1.2 ] Comment va jouer le besoin de sociabilité ? 44
2] Le pont habité comme élément “liant“ de la vie urbaine. 44
2.1 ] Le renouveau d’un modèle, une nouvelle vie. 44
2.2 ] Nouveau sol, nouveaux échanges. 45
3] Notion de pont habité indissociable du contexte urbain ? 46
3.1 ] Le ponthabité comme élément “liant“ du tissu urbain 47
4] Comment rendre possible la construction de ponts habités. 49
4.1 ] Le pont habité, producteur de terrain “artificiel“. 49
4.2 ] La faisabilité du pont urbanisé 50

( Conclusion 53

( Bibliographie 55

( Introduction

Quand on parle de ponts habités, les premières images qui viennent naturellement à notre esprit sont celledes plus connus, peut-être des plus réussis, mais de toutes façons des derniers survivants : le Ponte Vecchio à Florence et le Rialto à Venise. À croire que ce modèle n’est apparu qu’en Italie et ceci des siècles auparavant. Et pourtant le pont habité a une histoire bien remplie, et au contraire de ce que l’on tendrait à croire, elle ne s’est jamais achevée et espère bien revivre ceci depuis laconstruction du premier modèle.

Mais bien avant leur apparition au Moyen âge, le pont, élément originel du pont habité, était déjà l’objet de fascinations, le symbole du progrès et le sujet de mythes et légendes. Le pont a forcément bouleversé l’existence et le comportement des hommes ; comment faire sans lui quand on sait qu’il peut nous éviter de faire de longs détours, voire même nous donne lapossibilité d’atteindre des endroits encore inaccessibles ?

Le pont habité fournissait bien évidemment cette fonction de franchir, mais grâce à la présence de constructions sur son tablier, il offrait, bien d’autres avantages. Cette synergie entre ingénierie et architecture que représente les ponts habités donnait une véritable “magie“ aux lieux qu’ils occupaient.
C’est leur situation...
tracking img