Teen as consumers

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 92 (22995 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 18 mai 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Introduction

Partie 1 : Qu’est ce que la marque

A) La marque partie invariante du marketing mix

B) Les nouvelles visions de la marque

C) Comment gérer la marque ?

Partie 2 : Quelles sont les relations entre les marques et les consommateurs ?

A) La marque entretien des relations très intimes avec ses consommateurs

B) Les relations exprimées par lesmarques d’aujourd’hui
(Les recherches de Susan Fournier)

C) Comment définir le champ de la relation Marque/Consommateur

D) Le modèle de conceptualisation de la relation Marque/Consommateur

Partie 3 : Les Hypothèses

A) Hypothèse 1
La marque est-elle un vecteur de valeur pour les jeunes consommateurs ?

B) Hypothèse 2
Les jeunes consommateurs sont-ils une cibleplus influençable pour les marques?

C) Hypothèse 3
Comment la marque peut elle maintenir une relation durable avec ces jeunes consommateurs ? Le marketing tribal serait-il la nouvelle solution ?

Partie 4 : Etude exploratrice

Conclusion

Bibliographie

NOTE DE SYNTHESE

Une marque désigne le nom et l’ensemble des signes d’un produit, d’un service ou d’une entrepriseayant pour vocation de s’imposer par leur notoriété, leur part de marché et leur valeur ajoutée sur un segment de marché défini. La marque s’impose comme un des repères de ce marché sur lequel elle exerce une influence en s’appuyant à la fois sur des valeurs tangibles et intangibles. Cet ensemble hétérogène provoque des résonances profondes dans l’esprit des consommateurs et des clients et vaévidemment influencer leurs choix.

Le rôle de la marque est donc considérable dans le marketing. De plus, celui-ci s’intensifie encore au cours des années. Nous pouvons voir que d’un marketing « produit » où la construction des marques s’opérait à partir d’un plus produit exprimant un bénéfice fonctionnel, nous sommes progressivement passés à un marketing « marque » où cette fois, les marquess’appuient sur une valeur ajoutée psychologique. En effet, les produits devenant facilement copiables, la logique industrielle n’était plus garante de la protection d’une marque. La différenciation s’est donc opérée à partir du territoire psychologique d’une marque qui lui permettait d’assurer la distinction et la protection d’une marque. Aujourd’hui, quand on évoque une marque, on évoque dans le mêmetemps tout l’imaginaire auquel elle renvoie.

Depuis quelques années la marque entretient avec son consommateur une relation de plus en plus intime, relation qui la mène à être très vigilante sur l’image ou le message qu’elle véhicule. Désormais dans notre société la marque joue un rôle grandissant dans l’affirmation de soi, nous ne sommes plus rien si nous ne portons pas telle ou telle marquenous ne sommes pas mode. On aime une marque non plus uniquement pour les produits ou services qu’elle propose mais pour les valeurs et le lien social qu’elle génère et dont elle est reconnue comme étant le pivot. En effet la marque guide le consommateur dans son achat et aujourd’hui cela va bien plus loin: elle le guide dans son style de vie. Le client s’approprie en quelque sorte la marque quilui est présentée pour participer à sa manière au développement de cette dernière.

La marque depuis plus d’une dizaine d’années s’intéresse de plus en plus à la consommation des jeunes consommateurs, pour qui consommer la marque est plus qu’une mode mais un réel besoin et une manière de vivre, de plus cette jeunesse est une vraie « jeunesse dorée », ces jeunes ne manquent de rien et possèdent unréel pouvoir d’achat et sont très indépendants dans leur choix de consommation. En effet consommer une marque pour le jeune s’est s’approprier une identité, pour lui la marque est parfois vécue comme un indicateur social. Elle reflète son style de vie. Le choix de certaines marques peut permettre au consommateur d’affirmer son originalité ou au contraire son appartenance à une classe ou un...
tracking img