Test

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 22 (5284 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 7 juin 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
S OC IA L

M ai 201 1 Numéro 20

MA RO C
Ne pas céder, agir toujours…
Jamais,
peut-être, le Maroc n’a connu un tel vent d’espoir et de changement. Jamais, sans doute, l’aspiration populaire à la dignité, à la démocratie, à de meilleures conditions d’existence, à des institutions efficaces et intègres, à l’équité sociale, jamais cette aspiration ne s’est aussi librement et fortementexprimée. Jamais, probablement, discours royal ne fut ici porteur d’autant d’espérance d’une société plus juste, plus à l’écoute, d’une citoyenneté enfin acquise et active.

Lettre du conseiller pour les affaires sociales près l’ambassade de France au Maroc

De

la réforme, du dialogue social, de la Constitution, de la

________________ Dans ce numéro
BREVES CHIFFRES AGENDA EVENEMENT p2 p3 p4 p5régionalisation, du fonctionnement des institutions, des droits humains, jamais sans doute n’a-t-on autant débattu, autant espéré. Jamais, changement ne fut aussi pacifiquement mais résolument revendiqué, massivement porté par une jeunesse avide de justice, impatiente et exigeante d’un avenir meilleur.

Des

perspectives sont aujourd’hui tracées pour un Maroc plus

démocratique et plussolidaire. Des réformes sont en cours, des

institutions renouvelées, des mesures sociales prises qui montrent que l’appel au changement est entendu, que la mutation est entamée.

C’est le moment, ce moment de renouveau forcément fragile, qu’ont

choisi les auteurs de l’attentat de Marrakech pour perpétrer leur crime

odieux et lâche ; un geste abject et barbare contre le Maroc, ladémocratie et l’humanité. Un acte insupportable, unanimement condamné par toutes les composantes de la société marocaine qui a témoigné de sa solidarité avec les victimes, autant que de son aversion pour le terrorisme.

TRAVAIL-EMPLOI-FORMATION PROFESSIONNELLE p 6-8

SANTE - PROTECTION SOCIALE p 9-11 MAIS ENCORE… p 12-13

Refuser la dictature de l’horreur, ne pas céder à la terreur et à la peur,poursuivre résolument les réformes, rester debout face à cette adversité masquée et sournoise, vivre, espérer et agir pour l’unité nationale, la paix sociale, la vérité et la justice, tel est le message délivré par les qui fait honneur au Maroc.

manifestants du 1 er mai, partagé par le peuple marocain. Un message

Marcel Royez



BREVES D’ACTUALITE

Bon à savoir…
Une Le
convention departenariat a été signée, début mars, entre l’Office de la formation professionnelle et de la promotion du travail (OFPPT) et l’Agence marocaine des industries du textile et de l'habillement (AMITH) pour contribuer à la formation et à l’insertion de 20 000 jeunes techniciens dans le secteur textile -habillement. Centre marocain de conjoncture (CMC) pointe les disparités du marché du travail :concurrence faussée par l’informel, sous -réglementation et non respect de la réglementation ; l’inadéquation entre l’offre de travail et les profils disponibles ainsi que l’échec des politiques d’éducation-formation sont notés.

Moral en hausse pour les patrons marocains qui ne sont plus que 38 % à se déclarer inquiets
en février 2011, contre 48 % six mois auparavant et 58 % en mars 2010(sondage IFOP pour la CGEM).

Fiscalité absurde et injuste : 73 % de l’impôt sur le revenu sont supportés par les salariés et

11 % seulement par les professions libérales qui n’acquittent que 11 667 DH (1 000 euros) par an en moyenne ! 53 % des salariés ne paient pas l’impôt sur le revenu, tandis que les exploitants agricoles en sont totalement exonérés quelles que soient la taille et laprofitabilité de l’exploitation ; 2 % seulement des entreprises sont imposées !

Le

premier bilan des accidents de la circulation, durant la période s’étendant du mois

d’octobre 2010 (date d’entrée en vigueur du nouveau Code de la route) au mois de février 2011, fait ressortir une baisse de 11,37 % des accidents corporels de la circulation. Des baisses de 10,78 % du nombre de morts, de 6,47 %...
tracking img