Test

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 8 (1777 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 2 septembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Conférence d’Olivier Devillard, invité à Marseille
par la SF Coach PACA, le 11 décembre 2006

L’intervention d’Olivier Devillard était structurée en trois parties :
• Les niveaux de maturité d’une équipe
• Les dysfonctionnements
• Les moyens de mesure
A ces trois parties s’est ajouté un temps pour les questions/réponses

Intro : qu’est-ce qu’une équipe ? Qu’est-ce qu’uncoach d’équipe ?
Une équipe, c’est un ensemble de systèmes dont les logiques sont différentes.
A la base, une équipe c’est un groupe et il y a deux grands types de groupes :
• les groupes tâche, par exemple une réunion de copropriétaires,
• les groupes centrés sur eux, par exemple un groupe de copains.
En entreprise, l’équipe est un groupe mixte, à la fois groupe tâche et groupe centrésur les hommes. Il y a entre les membres des relations interpersonnelles et des transactions opérationnelles. En d’autres termes, la qualité de la relation doit être cultivée et servira de support à la qualité du travail.
L’équipe développe un ensemble de systèmes qui peuvent être étudiés :
• systèmes d’interaction,
• systèmes de décision,
• systèmes opératoires…
L’équipe, legroupe équipe, a une logique différente des logiques individuelles. Mais, avant d’unifier et de focaliser sur un objectif les individus, il est nécessaire de bien les différencier. La différenciation permet d’aller vers la cohésion de l’équipe. Elle participe au fait que normalement l’individu se développe au sein d’une équipe plutôt qu’il ne s’éteint.
Quant à l’objectif, il fait partie de lavisée : vision, objectifs collectifs, valeurs, objectifs personnels.
Ainsi définie et cernée, l’équipe s’inscrit dans un contexte, un ensemble plus vaste : l’entreprise, le groupe de sociétés…
Toutes ces spécificités de l’équipe font que le coaching d’équipe est un métier très différent du coaching individuel : les méthodes ne sont pas les mêmes. En particulier, on s’intéresse bien d’avantageaux interactions entre les individus qu’aux individus eux-mêmes et on le fait en pensant à l’efficacité collective.
Le coach d’équipe a des champs d’intervention qui sont spécifiques. Au niveau de ce qu’il regarde, on peut citer : pouvoirs, systèmes d’action, culture (élément central), climat, visée, cohésion et sens de l’équipe. Et au niveau de ce qu’il peut proposer : travail sur les qualitésdes équipiers, coaching individuel, ré-engineering, plans semestriels d’action, travail autour de la stratégie…

Les niveaux de maturité d’une équipe
Dans les années 50, des auteurs ont travaillé sur la dynamique de groupe et avancé des théories explicatives et des typologies. Par exemple, Kurt Lewin dès 1944 a mis en évidence que le groupe n'est pas réductible aux individus qui le composent,ni aux ressemblances qui existent entre eux, ni à la similitude de leurs buts. Pour Lewin, le groupe se définit comme un double système d'interdépendance, entre les membres d'une part, entre les éléments du champ d'autre part (buts, normes, représentation du milieu extérieur, division des rôles, statuts...). 
Ces approches ne sont pas suffisantes. Olivier Devillard nous propose cinq niveaux dematurité des équipes :

|Style de management |Niveaux de maturité |Ce que l’on peut noter en observant la cohésion de l’équipe |
|Dynamique multipolaire : plusieurs |Equipe excellente |Aptitude à se laisser utiliser par l’autre et à l’utiliser : |
|pouvoirs en interaction. | |chacun estl’objet de la tactique de l’autre. |
|Leaderships multiples, mais il y a | | |
|quand même un chef. | | |
|Pouvoir collectif (on débat) ; |Equipe intelligente...
tracking img