Texte

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 7 (1509 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 28 mars 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
2 ) la séduction exercée par l’occident n’est pas immédiate :
Il faut voir les faits. Certains nombres de principes et puissance qu’elle a exercé sur le monde.
P223-224 : Explication de l’occident est plus développé que d’autres formes de culture. Si l’on considère l’occident comme très développé cela dépend du critère choisit. C'est-à-dire, l’ensemble des moyens mécaniques et techniques mis àdisposition de chaque individu et la question d’énergie disponible qu’on octroie à ces moyens. Un tel développement, expliqué par l’histoire (industrialisation > changer le mode de vie)
1er Critère : En se sens là, le développement technique et mécanique influence sur l’environnement naturel (engin déforestation des amazoniennes, condition de vie détruit) au point de faire disparaître d’autrescultures automatique. Ce critère s’évalue en fonction de la transformation du milieu naturel (l’espace).
2e critère : admettre d’autres cultures sont aussi civilisés.
D’autres critères sont possible d’évaluation de la culture et de son influence ou de son degrés de développement (adaptation du milieu naturel sans le changer). Si nous choisissons des critères différents, c’est une difficulté. Maisil est possible de les concevoir. Conséquence : si la civilisation occidentale s’est imposée ce n’est pas parce que c’est la seule forme possible mais qu’elle la fait par force. Si le monde est devenu comme ça, s’est par contrainte. Si on admet une différence de culture, signifie que toutes les cultures sont équivalentes.

3° La civilisation occidentale n’est pas une civilisation universelleMalgré tout, on peut supposer une civilisation mondiale. Permet de distinguer mondiale et universelle.
Texte Lévi-Strauss : 1ere partie du texte
Civilisation mondiale, une idée très abstraite qui peut être résultat de deux processus. Ou bien définit par l’ensemble des critères communs à toutes les cultures (langages, religion, inventer une technique, savoir) ou bien cette civilisation mondiale estun but à poursuivre, un idéal à peine identifiable. Le premier aspect c’est que les cultures peuvent s’apporter entre elles, c’est les différences et non ce qui les unies. Toutes les différences sont susceptibles d’être comprise, de développer un jugement, critère de la part des cultures, toutes les mêmes effets sur les cultures.
2e partie : Le point capital : les différentes cultures permettentd’interroger sa propre culture a condition que le dialogue soit réciproque. Les pratiques interrogent les pratiques de l’un ainsi de suite. Confrontation entre culture des valeurs. Dialogue entre celles-ci : exercice vers la liberté. En un sens, c’est cet idéal ou toutes les cultures sont confrontées les uns aux autres. Cet idéal est un but pour les hommes politiques, pour les hommes en général.3e partie : D’un seul coup, c’est une potentialité, disparaître forme culturel c’est que virtualité d’éveiller une civilisation.
Cultiver les différences mais en cherchant à les confrontés ensemble pour obtenir un accord mais qui va avoir pour effet de les confrontés ensemble.

La tolérance, qu’elle doit avoir entre elles, chercher à donner ce qui serait féconde. (Droits de l’homme, cultureoccidentale). Ensemble des points communs à toutes cultures. L’homme n’est pas un être naturel. Sens abstrait, métaphysique. Il déteste la métaphysique, c’est une tentative de répondre (l’essence de l’homme) à la question « qu’est-ce que l’homme ». Analyse des idées métaphysiques.

IV. De la nature à la culture : le problème de la nature humaine

L’animal c’est l’autre, on ne sait pas que c’est,l’homme ne le regarde juste pour savoir ce qu’il est lui.
1) Les critères de la culture
A) un ensemble de biens matériels produits par un travail et une technique

Le mythe de Prométhée racontait par dialogue Platon, Protagoras, sophiste. Donne une vision, difficile à se détacher. Récit qui permet de comprendre, une image telle que l’on a pensé. Mythe qui nous raconte l’histoire...
tracking img